Archives Mensuelles: juillet 2013

Un vrai corps dans la robe

Par défaut

P1010469

 

La semaine dernière j’ai finalement eu, pour la première fois, l’opportunité de porter ma robe « sac à pain » (il faut encore que je lui trouve un nom approprié). Elle a reçu des mots élogieux de mes amis même avant qu’ils sachent que c’était moi qui l’avait faite. Donc, petit succès… Les photos ne sont pas géniales mais vous avez  au moins l’opportunité de connaitre mon ami Rudolph et d’admirer mes fraisiers urbains (qui en ce moment sont tous chargés de bonnes fraises bien rouges!).

Quelques commentaires :  La robe pourrait être légèrement plus serrée à la taille (mon mannequin est un peu plus épais que moi et je n’ai pas pris en compte ce fait au moment du montage) et j’aurais pu attacher la ceinture 1-2 cm plus bas (elle arrive juste au début de mes côtes). Il faut aussi que je serre un peu plus les emmanchures. Mais finalement j’adore cette robe !

P1010470

Publicités

Transformation de tshirts: des shorts de gym

Par défaut

DSC02560

Je suis la première à admettre que cette transformation n’est pas la plus élégante ni la plus appropriée à tous les types de corps, mais il faut quand-même reconnaitre qu’elle est intelligente. On commence avec un tshirt grande taille et on finit avec des shorts bien confortables pour rester à la maison ou faire du sport (vu que c’est du coton, les shorts sont bien respirants). Une autre idée excellente serait de profiter des vieux tshirts de papa et maman pour faire des vêtements confortables pour que les petits puissent jouer à volonté…

J’ai vu le tuto pour la première fois sur Cut Out & Keep, mais il parait avoir été supprimé 😦 Ça fait presque trois ans que je les ai fait, donc je ne me souvenais pas trop exactement de la méthode.

Heureusement l’internet est grande et toute-puissante, et grâce à ça j’ai pu retrouver le même tuto sur un autre site de travaux manuels, le vénérable Craftster. On va espérer qu’il y restera ! Le voici: T-shirt shorts.

Pour ceux et celles qui ont des difficultés avec la langue de la reine, il suffit de penser que les emmanchures (càd le trou où sont cousues les manches) serviront comme l’entrejambe (il est mieux d’ouvrir un peu plus la courbe du derrière  pour accommoder les fesses si elles sont volumineuses). Le tuto résumé est comme suit (consulter aussi les photos du billet original):

Couper les manches et le haut du tshirt en suivant la courbe, puis diminuer la longueur selon celle souhaitée pour le short (en laissant 2-3cm pour l’ourlet).

Coudre la courbe des emmanchures en les fermant. Profiter de cette étape pour faire un ourlet régulier pour le short.

Ouvrir le « tube » obtenu et faire coincider les deux coutures des emmanchures, endroit contre endroit. Vous remarquerez que ça fait déjà une forme de short, manquant juste la couture intérieure des jambes. Faire cette couture.

Finalement, faire un tube large (4cm)  avec ce qui reste de tissu, le coudre à la taille du short et passer un élastique (c’est ce que j’ai fait) ou un cordon dedans pour le serrer. Et c’est tout !

J’en ai fait deux à l’époque, en faisant attention pour préserver l’image du tshirt. Mon conseil est d’utiliser les configurations de couture élastique de votre machine, ou alors un zigzag fin et bas, pour que les coutures ne puissent pas se défaire (ça m’est arrivé sur la première version de ce short, heureusement j’étais chez moi !).

DSC02557

La jupe de base

Par défaut

P1010442

En couture, tout ce que l’on peut créer est fait à partir d’une base – on dit donc la jupe de base, le corsage de base, la robe de base (faite à partir du corsage de base), etc. C’est ces bases que l’on apprend à construire, à nos mesures, aux cours de couture et coupe à plat de la ville de Paris. Ensuite on nous montre les modifications possibles.

Pour info, il existe des entreprises qui vendent ces bases de couture toutes prêtes à plusieurs tailles – des fois même sur mesure – pour que la patronniere expérimentée puisse les modifier à l’aise sans devoir tout redessiner à chaque fois. Ce magasin américain, par exemple, vend ces patrons de base – en anglais, « slopers » ou « sewing blocks ». Et voici un article très intéressant (en anglais) sur la création professionnelle de patrons de couture.

Cette jupe est la plus basique possible: une jupe droite, avec deux pences de chaque côté du devant et du dos, fermeture invisible sur le dos et ceinture droite, avec une fente de 12cm sur l’arrière. Vu que je l’ai faite un peu longue, elle me servira surement pour des occasions professionnelles.

P1010443

Elle ne tombe pas aussi bien sur le mannequin que sur mon corps (et mes habiletés de repassage laissent beaucoup trop à désirer), mais je pense qu’on peut déjà en faire une idée. La jupe est bien cintrée et j’aimerais bien qu’elle le fut encore un peu plus (je la trouve encore un peu large par rapport à ma propre taille), mais du à la morphologie de mon corps il aurait été nécessaire de modifier le patron et y ajouter une ceinture en forme au lieu de la ceinture droite – ce que je ferai surement pour ma prochaine jupe.

P1010444

Un détail de la fermeture à l’arrière avec le bouton. Au début j’avais mis une agrafe pour la fermer mais ça ne seyait pas bien. C’était donc utile d’apprendre à faire des boutonnières.

P1010445

Ma boutonnière est très moche et tordue car j’ai eu des problèmes avec la machine à mi-chemin; après avoir épuisé ma collection de jurons (et démonté la machine à moitié plusieurs fois) j’ai découvert que l’aiguille n’était pas assez épaisse pour traverser les deux couches de tissu plus le thermocollant. Mais ça se voit à peine (je le crois et je l’espère)  quand la jupe est mise.

P1010448

Et voici un détail de la fente; la doublure est cousue à la main sur le bord. Remarquez la belle finition en pointe (à droite). J’essayerai de faire un tuto pour cette finition (et d’autres) lors de la construction de ma prochaine jupe.

Ce qu’il me faut maintenant c’est de prendre le temps pour bien étudier les modifications possibles et créer une collection de jupes originales à mon gout (et à mon corps…).