Archives Mensuelles: décembre 2014

Un cadeau pour la maison

Par défaut

 

P1050725

Juste avant Noël j’ai traversé une importante et soudaine réduction dans mon volume de boulot, ce qui est bien sur un peu inquiétant, mais en même temps m’a finalement permis d’avoir un peu plus de temps pour moi (et de revoir mes objectifs à moyen terme, mais ça c’est une autre histoire…).

Je me suis donc (re)mise à la couture. Et là je veux montrer quelque chose de très simple mais ô combien utile! Je ne suis pas célèbre pour mes dons d’organisation; au contraire, je pense que « La Théorie du Chaos » sera le nom de ma biographie non-autorisée écrite par n’importe qui de mon cercle proche (il s’agit en fait d’un chaos organisé mais bon, inutile de me défendre…)

Pour empirer la situation, M. TitesMains et moi-même dormons techniquement par terre, sur un futon (c’est un de nos meilleurs investissements d’ailleurs). Vu qu’une table de chevet serait ridicule à côté d’un tatami, nous nous sommes habitués à laisser trainer par terre tous les objets et accessoires utilisés à l’heure du dodo: livres, tablettes, téléphones, lunettes, crèmes pour les pieds, médicaments, etc. J’ai donc avalé mon orgueil, ce que je déteste, pour me mettre au travail et faire quelque chose que je déteste encore davantage: coudre en ligne droite. En voici le résultat:

P1050716

« His »

P1050719

« Hers » (oui, le mien est bien plus gros – théorie du chaos, rappelez-vous!)

Les deux « organiseurs-tables de chevet » ont assez de place pour des livres et/ou revues, une tablette ou liseuse, un téléphone portable et, dans mon cas, une bouteille d’eau, mes médicaments habituels, mes lunettes et une poche extra qui dans ce moment abrite une crème de beauté. Je les ai installés hier et le chaos va déjà mieux (« installés » = attaché sur les côtés de nos aristocratiques meubles IKEA avec un marteau et des petits clous; je suis sure qu’il y existe des meilleures méthodes).

Il y a quelques mois j’en avais aussi fait un pour mon bureau:

P1050722

Je suis encore, et je serai toujours, bordélique à un niveau presque comique (ou pathologique selon l’interlocuteur) mais ces petites merveilles en tissu ont déjà bien, bien aidé à contrôler et à contenir la plupart de mon bazar. Et c’est vraiment facile à faire: il suffit de mesurer les objets à ranger, en rajoutant quelques cm, pour calculer la taille des poches; puis les couper et coudre, avec valeurs de couture pliées et repassées vers le dedans, sur une large bande de tissu résistant (je recommande du tissu d’ameublement). Faire un repli sur le haut pour y passer une baguette rigide (j’ai utilisé des baguettes de bambou vendues chez des jardineries). Et la meilleur partie c’est que cet organiseur permet aussi de réduire le bordel textile, vu que les poches (et même le tissu du fond dans certains cas) peuvent être faites de morceaux de tissu qui nous sont restés d’autres projets.

Avec une finition bien soignée, c’est également une excellente idée cadeau que ceux et celles qui débutent dans la couture peuvent offrir à leurs amis !

Avez-vous offert des cadeaux « fait maison » à votre propre maison cette année? 🙂

Publicités

Un rêve de ballet

Par défaut

P1050498

 

Comme une bonne partie des jeunes filles de ma génération, j’ai pratiqué le ballet quand j’étais petite. Ma prof disait même que je serais un jour une grande ballerine… (quel ne serait pas son dégout si elle me voyait aujourd’hui en train d’écraser les pieds des vieilles dames dans le cours de zumba…)

Je vous raconte tout ça car ce charmant (et confortable) petit haut a été baptisé « Ballerina Top » par sa créatrice Rhonda, du blog Rhonda’s Creative Life. C’est un blog que je trouve bien sympa, plein de bonnes idées et assez simples à réaliser – une bonne partie en est basée sur des simples carreaux ou rectangles de tissu!

Voici d’ailleurs ma feuille d’annotations pour la réalisation de ce modele, qui laisse un peu entrevoir mon processus de travail:

P1050583

Ma version est un peu différente de la sienne – d’abord j’ai un peu mal calculé les mesures et j’ai trop mis d’aisance (alors que ce ne serait pas vraiment nécessaire vu qu’il s’agit d’un tissu extensible). Avec ça, la piece du devant a fini par être un peu moins large, proportionnellement, que celle de Rhonda, et c’est pour ça que mon décolleté monte un peu plus haut que le sien (pas assez pour que ce haut puisse être porté tout seul, mais ce n’était pas l’idée de toute façon).

P1050491

 

J’ai aussi parlé de « carrés » et de « rectangles » mais en fait j’ai du tricher un peu et cintrer le haut sur la taille pour ne pas gagner une apparence de bob l’éponge, surtout vue de dos.

P1050497

Comme il est possible de remarquer sur la toute premiere photo de cet article, ce haut doit être construit dans un tissu réversible – le devant est « tordu » sur lui-même pour créer l’effet drapé. Mon tissu n’est pas exactement réversible mais je trouve quand-même le résultat sympa.

Vous aurez remarqué que j’ai également rallongé les manches – en effet je ne vois pas trop l’intérêt d’un truc en tricot dont les manches arrivent au milieu du bras. J’ai juste rajouté deux carrés de tissu à chaque manche pour les compléter. Je me suis décidée par une ouverture en « patte d’éléphant » – comme ça si je porte une chemise par-dessous, par exemple, le poignet devient visible quand je bouge le bras, au lieu de créer un volume indésirable contre une manche serrée.

P1050496

 

Ce haut a été entièrement construit avec deux metres de tissu extensible en tricot de coton (acheté en promo chez Dreyfus, je pense que ça n’a même pas couté 4€). J’ai eu la flemme de faire des finitions donc j’ai juste « surjeté » (avec le point de surjet de ma machine familiale) sur les bords pour qu’ils s’effilochent pas.

Avez-vous déjà essayé de créer des vêtements à partir de formes simples? Quel en a été le résultat?

Petit ballon bleu

Par défaut

P1050473

Comme mes lecteurs les plus créatifs l’auront imaginé, le silence sur le blog ces derniers temps ne se doit pas à un manque d’activité de ma part mais à la règle dorée d’éviter les spoilers – Noël approche et j’aimerais bien que les heureux destinataires de mes cadeaux fait main ne se doutent de rien!

Mais je peux déjà partager cette petite (mais là vraiment petite!) création, vu que la famille concernée partait pour les fêtes et a reçu leur cadeau avec un peu d’avance. Il s’agit de la Robe Ballon de My Innocentia.

J’arrive à cet âge où les femmes doivent prendre une décision qui va changer leur vie et qui ne peut pas être défaite – celle d’avoir un gosse avec leur patrimoine génétique ou d’attendre encore un peu, quitte à en adopter un plus tard si la date de péremption de l’utérus arrive avant l’envie de maternité. Moi et la plupart de mes ami(e)s appartenons, pour l’instant, au deuxième groupe, mais quelques-un(e)s ont décidé de franchir le pas – C’est le cas de B. et sa petite A., qui est la chose la plus mignonne du monde. N’ayant jamais fait des vêtements pour enfant (car j’appartiens au deuxième groupe, comme expliqué supra) et voulant y essayer ma main, rien de mieux que de prendre les enfants des amis en cobaye.

P1050470

My Innocentia a gentiment fourni le patron numérique (taille 2 ans) et les instructions (en anglais) pour la réalisation de ce petit bijou. La seule modification que j’ai apportée a été l’ajout des poches, vu que les petits enfants ont un esprit collectionneur (bouts de papier, capsules, insectes, mégots…).

P1050474

 

La robe est entièrement doublée; je l’ai finie avec une surpiqure faite à la double aiguille, ce qui donne l’air d’un vêtement acheté en magasin. La touche finale a été le petit bouton « Paris » sur l’arrière, de la meme couleur de la doublure, lequel j’ai acheté… au Japon!

Une astuce très importante que m’a donnée B. est de très très bien attacher les boutons et toutes les autres pièces rajoutées – fermetures éclair, rubans – aux vêtements d’enfants car c’est des bêtes sauvages (CE SONT SES MOTS) qui les arrachent facilement avec leurs dents et les avalent (mon petit frère a avalé un clou une fois, sa radiographie mériterait d’être encadrée).

P1050475

La partie la plus compliquée, et pas complètement réussie à mon avis (quoique ça ne se voit pas sur la piece finie), est le « ballonnement » de la couche extérieure de la robe. Elle est froncée à la main et cousue à la doublure.

P1050467

Pour ceux qui ont des enfants du même âge ou des amis qui en ont, je ne peux que trop recommander ce patron et ce tuto. Le patron est très facile à imprimer et à assembler et les explications pour le montage sont claires. J’espère pouvoir publier une photo de la petite dans sa nouvelle robe prochainement!

Et vous, pensez-vous coudre pour vos enfants ou pour ceux de vos amis? Quelles sont vos astuces et styles préférés?