Archives Mensuelles: décembre 2011

Pas froid dans le dos

Par défaut

Connaissez-vous le site FitzPatterns? Si ce n’est pas le cas, allez-y IMMÉDIATEMENT (je vous attendrai ici)! Ce site australien propose des patrons de couture très simples – même pour les totales débutantes – à un prix très intéressant ou même gratos, ce qui est encore plus intéressant. En plus, si l’on exécute un des patrons gratuits du site et que l’on en envoie une photo à la créatrice, elle nous en récompense avec un des patrons payants! Que veut le peuple?

Les explications fournies avec chaque patron sont, bien sûr, en anglais, mais il n’est nullement difficile à les comprendre avec les illustrations.

Le Katia Shrug est un exemple d’un excellent patron gratuit. Un shrug est une sorte de boléro qui couvre juste les bras et le dos. Personnellement je trouve le concept fort pratique pour les occasions où l’on n’a rien à mettre (genre TOUS LES JOURS) et qu’on aimerait bien porter une de nos robes d’été, sauf qu’il neige dehors. J’ai toute une collection de shrugs de plusieurs couleurs qui vont avec plein de vêtements originellement à manches courtes. Mais je n’avais pas un shrug adapté pour les occasions plus sociales, et c’est pour ça que j’ai téléchargé le patron du Katia Shrug et en ai fait deux versions, les deux en dentelle élastique. En voici la première:

pacs_2

Il n’y a pas d’occasion plus formelle qu’un mariage. Bon, techniquement c’était un Pacs mais l’intention y était. La cérémonie a été faite fin octobre, et il ne faisait pas exactement chaud (même si cette année l’hiver est plutôt gentil). Je n’ai malheureusement pas fait de photos spéciales avec le shrug mais je crois qu’on peut un peu comprendre l’idée. La plupart des boléros vendus dans des magasins de mariage est juste horrible – trop large, sans forme, ça détruit la ligne de la robe – donc il était pressant de créer ma propre version.

Ce shrug a été doublé d’une autre couche de tissu élastique translucide pour qu’il chauffe un peu plus. La technique pour doubler ce type de pièce a été très bien expliquée ici.

La deuxième version est un peu plus compliqué car j’ai fait des modifications sur le patron (avec l’aide de ma prof de couture). Elle est moins traditionnelle et plus marrante:

DSC02584

Le devant des manches a été étendu pour former une encolure, à laquelle a été ajouté un col. Celui-là se ferme par deux petits boutons (boutonnières brodées à la main) et, si on veut, un ruban de soie.

DSC02585

Je trouve plus sympa sans le ruban. Voici ce que ça donne sur le dos:

DSC02582

Je parlerai de cette robe verte à une prochaine occasion (oui, c’est moi qui l’a faite!).

Et, finalement, le patron du boléro modifié, plus le col:

DSC02608

Ça vous a tenté? Si vous vous décidez à télécharger des patrons de FitzPatterns faites-moi voir le résultat!

Publicités

Voyage dans l’espace

Par défaut

DSC02627

Parmi les nombreux hobbies du ménage TitesMains (et une de mes passions depuis l’enfance) nous comptons l’astronomie. À cette fin nous avons acquiert un beau télescope d’occasion (sur le BonCoin, bien entendu) pour regarder la Lune et même quelques planètes à partir de notre petite terrasse.

Quand l’occasion du voyage au Brésil s’est présentée – et avec ça l’opportunité de passer quelques jours à la ferme loin de la civilisation – nous savions que le télescope devrait forcément être notre +1. Comme il serait impossible de voyager avec l’énorme boîte où il est venu, j’ai décidé de faire un sac adapté au transport de l’appareil, avec une grande poche devant pour les objectifs, manuel, barlow, adaptateur pour appareil photo etc.

DSC02625

Il peut être portée à la main comme une valise ou en bandoulière sur une épaule (comme un tube d’artiste).

Il n’y a pas de patron de base – je ne crois pas que ce soit un truc facile à trouver sur internet de toute façon. J’ai simplement coupé un rectangle assez grand pour être roulé autour du tube, avec des bonnes marges sur les bords pour cranter et fixer deux cercles pour les bouts. Toutes les pièces ont été coupées trois fois: deux sur le tissu et une sur du molleton. Oui,cette petite beauté est entièrement matelassée pour protéger les verres délicats.

J’avais appris la technique pour matelasser, monter la poche et les fermetures éclair sur ce tutoriel en ligne pour un sac à dos d’enfant (j’ai commencé à le suivre pour un sac à dos, mais je ne l’ai jamais fini). Il a fallu simplement adapter les mêmes techniques à un objet cylindrique.

Fini le sac, il ne restait qu’à faire une visite sur eBay pour acheter des badges spatiaux à coller dessus… dites-moi un peu si ce n’est pas le sac le plus cool du monde (et ça a fait fureur à l’aéroport en plus!).

DSC02635

Et la poche avec tout le bordel dedans:

DSC02628

Coucou!

DSC02632

Et c’est comme ça qu’on a pu voir le dragon sur la Lune, les anneaux de Saturne et les lunes de Jupiter…

BUSTED!

Par défaut

Ça fait depuis lundi que je me promets d’écrire cet article mais bon, essayez vous aussi de finir 160 pages en deux semaines, tout en produisant un article pour une publication universitaire qui va ébranler le monde de l’art (pouvez-vous croire que ce n’est même pas payant? franchement…) et en essayant de maintenir sa routine journalière de sport . Ok, j’admets, la partie du sport est fausse, j’ai laissé tomber depuis dix jours. On va tous mourir à la fin de toute façon.

Mais pas avant que je me fasse ce sac (photo volée d'internet)

Tout ça pour dire que quelqu’un de mon cours de couture a été plus malin que moi et a trouvé mon blog seule sans maître. Donc nous allons tous dire coucou à Véronique:

Coucou, Véronique!

C’est cool, maintenant j’ai DEUX lecteurs!!!

Encore la corolle…

Par défaut

Encore une petite image (que j’avais oublié d’ajouter hier) pour montrer le rond de la corolle. C’est aussi mon avatar sur le site Cut Out + Keep, duquel je crois avoir déjà parlé ailleurs… (mais si ce n’est pas le cas, allez-y!).

DSC02097-2 (2)

Le (fantastique) corset vient d’Etsy (merci Ben!) et me fait rêver du jour où je pourrai aussi créer les miens.

La toute première jupe

Par défaut

Ma prof de couture, Yvette, a un rituel de passage pour celles qui débutent à ses cours. Ce rituel s’appelle « jupe corolle ».

La jupe corolle est on ne peut plus simple: juste un demi-cercle, ou 3/4 de cercle, ou un cercle complet, avec un trou au milieu aussi grand que la taille (ça faut le calculer, tant pis pour toi si tu fuyais ton cours de math) et une fermeture éclair sur le côté gauche (le côté du chauffeur).

C’est tellement simple que chacune invente des moyens pour la compliquer un peu – on y met une doublure, on choisit des tissus à la con que la machine à coudre n’est pas capable de travailler, on y rajoute une boutonnière… La mienne est celle-ci:

DSC02551

La jupe est doublée du même tissu (aujourd’hui j’aurais choisi quand-même une autre couleur…) et la doublure a reçu une bande de tulle pliée en deux (cela évite les bords coupants qui détruisent nos beaux bas de soie) et froissée, faisant une impression de tutu et créant du volume. Voici un détail:

DSC02552

Au-dessus, on voit la jupe « externe », et au-dessous la doublure avec le tulle. Ce dernier a été attaché à la jupe avec un biais, pour éviter une couture inconfortable contre le corps:

DSC02553

(je suis tellement paresseuse que je n’ai même pas retiré le fil de fronce, voyez-vous).

Le projet n’est pas compliqué, mais comme la couture est un art lent et détaillé, et comme en plus je n’avais pas encore de machine à coudre et juste un cours par semaine pendant la période scolaire, cette jupe m’a pris au moins quatre mois de ma vie. Mais ça a valu la peine, je pense.

Ya quelqu’un?

Par défaut

Et ben voilà, je reprends. Beaucoup de choses se sont passées depuis mon dernier billet – vacances, Pacs, visite de la famille, des dates limite qui s’enchaînent… Mais je n’ai pas arrêté la couture, même si le rythme en a un peu souffert. Mais assez parlé de moi. On reprend comme si rien n’était. What?

Y en a même qui ont dormi tout ce temps