Petites réparations

Par défaut

P1010429

J’ai pas mal réalisé de vêtements pendant ces trois dernières années. Pourtant, il y a certaines de mes créations que j’ai rarement portées. Cette semaine, ayant eu un peu de temps libre, j’ai décidé de les analyser et comprendre pourquoi je ne me sentais pas bien dedans.

J’ai commencé par la Robe Science, dont j’ai parlé il n’y a pas longtemps. Je l’ai mise pour la fête de la musique puisqu’elle est confortable. Mais je me sentais un peu bizarre dedans. La robe me paraissait un peu trop longue pour le modèle trapèze et la finition ne me plaisait pas – la partie haute ne « collait » pas bien avec la jupe. Ainsi, après l’avoir lavée, je me suis remplie de courage et commencé à couper.

DSC03860

La finition originelle

J’ai coupé autour de la ligne de couture, en éliminant toute la bande inférieur du tshirt rouge et en le séparant de la jupe dans le processus.

Puis il a suffi de recoudre la jupe au tshirt en suivant la ligne de la robe. Il m’a fallu diminuer un peu la largeur de la bande blanche pour ce faire. Un bon repassage et j’ai une « nouvelle » robe tshirt facile à porter, d’une longueur plus agréable (la robe a perdu autour de 4cm) et avec une finition plus lisse.

P1010436

P1010459

Nouvelle finition

P1010460

À l’envers

Ensuite, il fallait penser à ma vieille Robe Kimono. Je ne comprends pas trop pourquoi, mais l’ayant déjà portée plusieurs fois à l’époque où je l’ai terminée, ça m’a un peu choquée de l’essayer un jour et constater qu’elle ne m’allait pas (ou plus) du tout. La ceinture était trop large et trop molle, les deux côtés n’étaient pas pareils… enfin, plein de petits problèmes.

Pour les résoudre, il m’a fallu un petit peu plus de courage, non pas exactement pour couper dedans (ça n’a pas été nécessaire), mais pour défaire une bonne partie de mon travail.

D’abord, il a fallu défaire presque entièrement la fermeture éclair invisible sur la latérale, histoire de pouvoir diminuer la ceinture et égaliser les côtés (de l’autre côté il a suffi de pincer l’excès et de le coudre). J’ai retiré 1cm de chaque côté, dans un total de 4cm.

En essayant la robe sur moi, il était facile de voir que la ceinture manquait aussi de fermeté. Je l’ai donc mesurée et coupé un morceau de thermocollant maille à la taille approprié (n’utilisez pas le thermocollant papier qu’on trouve partout, c’est juste pas agréable de l’avoir près du corps).

L’idéal aurait été, bien sur, de doubler la ceinture entièrement avec le thermocollant au milieu, mais même pas dans un million d’années j’allais défaire la robe pour ça. Du coup j’ai juste thermocollé la ceinture sur l’envers:

P1010461

Et pour garantir que ça tiendrait (vu que la colle a la sale tendance de partir avec la sueur et les lavages) j’ai cousu les lignes de côté et aussi passé une couture sur la ceinture elle-même, superposée au sillon de la couture originale:

P1010463

Et de cette manière la robe est devenue bien plus ajustée, confortable et facile à porter. Voici quelques images:

P1010434

P1010433

P1010432

Maintenant elle embrasse bien mieux le corps et la ceinture plus rigide fait plus penser à un obi de kimono.

Moralité: même si une création vous a déjà couté des heures innombrables de travail, il vaut bien la peine de lui en dédier quelques-unes de plus si le résultat est moins que parfait… Je considère avoir gagné deux nouvelles robes pour mon garde-robe cette semaine !

Publicités

Une réponse "

  1. Pingback: Transformation de t-shirts – la robe Science (robe trapèze) | 'Tites Mains

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s