La magie du patronage

Par défaut

P1020297

Ce que vous voyez là-dessus c’est un takenoko, ou « pousse de bambou », une création de Tomoko Nakamichi dans son excellent Pattern Magic et recréée par moi. J’ai l’intention de publier bientôt un tuto plus détaillé sur la construction de ce patron à l’usage de ceux qui voudront oser cette série de bouquins.

Il ne s’agit pas d’une série pour les débutants; en effet, il est nécessaire d’avoir quelques bonnes connaissances en patronage pour comprendre les explications et modifications des patrons de base – d’ailleurs, ces patrons de base sont fournis, mais si vous n’êtes pas une femme japonaise (ce qui est mon cas, comme mon mannequin illustre assez bien) il vaut mieux commencer à partir d’une base faite à vos mesures. Il est nécessaire aussi d’avoir des connaissances solides en construction, vu que le bouquin traite de concepts plus que de vêtements finis – ainsi, ce n’est peut-être pas intéressant pour tout le monde.

J’ai remarqué sinon qu’après des vacances loin de la machine à coudre (mais dans lesquelles j’ai quand-même lu attentivement chaque ligne de ce premier volume de Pattern Magic et quelques autres ouvrages sur la couture) mes habiletés en couture et patronage se sont améliorées – et je pense que cela se doit à ma méthode de travail, que j’utilise en effet pour d’autres activités (comme le dessin ou la cuisine). Elle consiste à construire la pièce d’abord dans la tête, entièrement, dans tous les détails, en laissant de préférence quelques jours pour qu’elle puisse bien se solidifier – et seulement après passer à son exécution, en suivant les pas déjà créés dans l’esprit par avance.  Malgré la petite bandelette de tissu restée pour une erreur débile quelconque au bas de mon takenoko, je peux dire que je suis plutôt satisfaite de cette collaboration entre mon cerveau et mes mains.

Je n’ai pas encore décidé si je veux transformer ce patron en haut ou en robe (peut-être les deux) mais c’est sur qu’il deviendra quelque chose d’intéressant dans un futur proche, dès que la construction est finie dans mon esprit!

Publicités

"

  1. Les modèles sont beaux, les créations intéressantes…mais les explications largement insuffisantes et peu techniques, même pour les pros!
    La modification du patron de base est expliquée très approximativement, sans précision:
    « insérer des pinces » ou « modifier les pinces » de la base n’indique pas si on les pivote (et où), si on les supprime…
    Impossible d’inculquer ça à des élèves de mode. DOMMAGE!

    J'aime

    • Salut, je comprends que ça puisse être déroutant, mais avec une lecture attentive et mes connaissances en patronage (qui ne sont pas non plus énormes) j’ai pu déchiffrer les explications et réaliser les patrons proposés à partir d’un patron de base (et si tu fais une recherche sur internet, surtout en anglais, tu verras que plusieurs autres cousettes y sont arrivées aussi, avec de très belles créations).
      De toute façon, l’idée du livre est plutôt de présenter une forme de penser le patronage de manière tridimensionnelle avec des concepts, plutôt que d’apprendre à réaliser des vêtements complets. C’est plus un exercice cérébral qu’un exercice en couture. De ce que j’ai lu, les deux autres volumes de la série sont plus amiables dans ce sens (je te le dirai dés que je les aurai achetés…).
      Si t’as des doutes pour l’interprétation, n’hésite pas à écrire et j’essayerai de t’aider 😉
      Je dois publier bientôt les explications détaillés pour la « pousse de bambou », faut que je trouve le temps…

      J'aime

  2. Pingback: Des patrons qui sont aussi des casse-têtes ! | 'Tites Mains

  3. Pingback: Des plans pour l’avenir | 'Tites Mains

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s