Vamos a la playa !

Par défaut

(English-speaking readers : this same tutorial can also be found here)

Nous partions en Normandie en deux jours (nous sommes en aout, les parisiens sont programmés pour faire ça et on n’y peut rien) et je n’avais SIMPLEMENT RIEN À ME METTRE !!! Enfin, si, mais c’était les mêmes robes faites à partir de t-shirts qui sont déjà apparues un nombre excessif de fois sur mes photos de vacances.

En outre, notre dernier séjour en Italie sous une chaleur de 35º (and counting) m’avait fait promettre à moi-même que j’inventerais la robe de plage la plus fraiche du monde, dans un moment qui me fait bien penser à Scarlet O’Hara qui mange des radis encore couverts de terre (dans mon cas, c’était une bouteille d’eau à 8€ dans une plage privée).

Je n’avais pas beaucoup de temps (et il fallait aussi que je finisse mes tâches au boulot avant de pouvoir penser à partir) mais finalement, dans cette grosse boite de Pandore qui est ma malle de couture, l’espoir s’est révélé sous la forme d’une petite robe fleurie en coton très léger que j’avais inexplicablement acheté il y a au moins cinq ans et qui n’avait jamais été mise vu que ça me fait grossir 20kg et vieillir 20 ans. Elle ressemblait à ça:

DSC03752DSC03753

Il faut dire que ça fait un bon moment que je suis des blogs d’upcycling, c’est-à-dire qui traitent de la transformation de fringues moches en fringues plutôt sympa. Vous pouvez voir des exemples ici et ici. Je n’y avais jamais fait grand-chose à part mes transformations de t-shirts et la curiosité d’essayer me mordait. Ainsi, j’ai profité de ma pause midi pour voir qu’est-ce qui pourrait être fait… (sinon pour ceux qui se demandent j’ai mangé du ramen)

Ayant mis la robe, j’ai essayé d’imaginer qu’est-ce qu’elle pourrait devenir. Le patron choisi est extrêmement simple, mais je trouve qu’il fonctionne bien – juste une jupe avec deux triangles pour le buste et une seule bretelle sur la nuque. Cette forme a l’avantage de pouvoir être appliquée à n’importe quelle horrible robe que vous pouvez avoir chez vous du moment où le tissu est chouette. On passe au tuto? (cliquez sur les photos pour les voir en grand)

DSC03758

1. D’abord, il faut séparer vos pièces. J’ai coupé la jupe juste au-dessous de la poitrine; j’ai aussi retiré le col.

DSC03759

2. Pour les pièces du bustier, pliez le haut de la robe en deux, épinglez et coupez un rectangle aussi grande que possible. La largeur totale de la partie inférieure des deux pièces doit égaler (ou, de préférence, surpasser un peu) la mesure de la pièce frontale de la jupe – c’est-à-dire, les triangles doivent aller d’une couture de côté à l’autre, avec un peu de superposition au milieu. S’ils sont encore plus larges c’est mieux car vous pourrez les froisser légèrement au centre pour créer du volume; tel n’était malheureusement pas mon cas.

DSC03765

3. Ma robe était originellement une robe-chemise, avec des boutonnières sur le devant. Vous pouvez les garder si vous le préférez, mais je voulais une robe aussi légère que possible. Coupez donc les bandes des boutonnières, en les conservant entières – on va en utiliser une pour la bretelle du dos. Ça c’est une bonne idée car elles sont déjà bien finies et tout. Si vous voulez garder les boutonnières, je suggère couper la partie inférieure du col pour la bretelle ou en refaire une avec le tissu qui reste ou un autre matériau de votre préférence.

Avant de fermer la jupe, nous allons finir le dos ; c’est bien plus facile de coudre une pièce ouverte…

DSC03768

4. Pliez le bord de la piece du dos 1cm sur l’envers du tissu; épinglez et cousez, en laissant les extrémités ouvertes pour passer l’élastique. Vous pouvez voir sur la photo que la robe avait déjà des élastiques, mais elles étaient toutes courtes et de toute façon la robe était trop grande pour moi. Pour l’instant faites juste la coulisse; l’élastique sera insérée à la fin.

J’ai utilisé un morceau d’élastique plat d’environ 20cm d’une couture de côté à l’autre, ce qui a aidé à bien tenir la robe sur le dos. Cette technique permet aussi de garder la largeur originelle de la robe pour qu’elle puisse être simplement enfilée sans besoin d’une fermeture éclair (ce qui n’est pas un mot qu’on aime associer à la plage !).

Fermez ensuite la partie devant de la robe avec une couture droite.

DSC03771

5. Faites un petit ourlet sur tous les côtés des pièces du buste. Superposez légèrement (2-3cm) les deux pièces et mesurez la largeur totale, en la comparant avec la mesure de la taille du devant de la robe. Comme expliqué antérieurement, il faut que les triangles aillent d’une couture de côté à l’autre; s’ils sont trop larges, il suffit de faire un pli ou des fronces au milieu, ce qui aidera à créer du volume; s’ils sont trop petits, il faudra tricher sur la jupe. C’était mon cas : j’ai ainsi créé une petite diagonale sur la couture avant de la jupe, en diminuant la mesure de la taille de quelques centimètres.

Puis épinglez et cousez les triangles en place. Vous voyez la légere superposition des pieces sur la photo. On est presque finis là !

DSC03772

6. Insérez l’élastique dans la coulisse et fermez-en les deux côtés. Maintenant il ne manque qu’à ajuster la bretelle…

Cousez une des extrémités de la bretelle (voir étape 3) sur la pointe d’un des triangles ; enfilez la robe et marquez la mesure de l’autre extrémité pour la fixer. Si vous préférez, vous pouvez aussi fixer une bretelle sur chaque triangle pour les attacher au dos avec un noeud. C’est tout! Cette robe ne m’a pas pris plus de deux heures au total (peut-être un petit peu plus mais j’ai beaucoup, beaucoup expérimenté avec des variations avant d’arriver au procédé décrit ici) et je suis bien anxieuse de l’essayer à la plage !

Et voici encore quelques images du produit fini…

Le dos avec la bretelle, tenu par l’élastique

 

DSC03778

Sur le côté; la jupe est assez large pour des fins de ventilation

Et encore une autre photo du devant

Je ne suis pas bien habituée à écrire des tutos, donc n’hésitez pas à me contacter ou laisser des commentaires si vous avez des doutes… et dites-mois qu’est-ce que vous en pensez, bien sur !

Publicités

"

  1. Pingback: Couture pour la plage (et quelques liens…) | 'Tites Mains

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s