Archives de Catégorie: liens

Rendez-vous dimanche, avec vos tshirts maison

Par défaut

Pour ceux qui viennent au rassemblement à Paris dimanche, je ne peux pas assez répéter: Ne donnez pas d’argent aux vautours et aux opportunistes – faites vous mêmes votre matériel de support à Charlie Hebdo.

P1050791

Si vous êtes loin et vous voulez aider quand-même, l’adresse officielle pour les dons monétaires au journal et aux familles des victimes est: http://jaidecharlie.fr/

Et bien sur, la semaine prochaine tout le monde achètera Charlie Hebdo!

Les acteurs sont morts mais notre liberté est toujours menacée; il ne faut pas se laisser faire.

Vive la liberté!

 

À dimanche 😀

Tuto Express: ON EST TOUS CHARLIE

Par défaut

P1050791

Inutile de commenter ce que tout le monde sait déjà. Je suis abasourdie, perdue. Il ne faut pas se conformer. Au lieu de propager le discours de la haine et da violence, unissons-nous autour de l’esprit français, qui a été le grand atteint à la triste journée d’hier.

Ce que je vous propose c’est une production artisanale et simple de t-shirts et affiches imprimés maison pour amener le mot dans les rues: « Je suis Charlie ». J’ai pour cela emprunté le logo créé par Joachim Roncin, désormais immédiatement (et hélas!) reconnaissable. Les couleurs ont été inversées pour épargner l’encre de nos imprimantes.

o-JE-SUIS-CHARLIE-LOGO-facebook copy

Pour créer vos propres tshirts vous aurez besoin de:

L’image au-dessus imprimée en mode paysage sur papier A4

1 feuille de carton plume taille A4

1 planchette de bois (préférable) ou de carton dur de la même taille

1 feuille de carton (pour protéger l’intérieur du tshirt)

Peinture textile ou acrylique (apparemment ça résiste bien au lavage mais je n’ai jamais testé personnellement)

Un petit rouleau en mousse

ciseaux, colle, cutter

P1050766

Instructions:

Collez l’image sur le carton plume. Pas besoin de centrer – on va découper les lettres.

P1050767

Découper les lettres une à une soigneusement avec un cutter, des ciseaux ou une combinaison des deux. 

P1050769

Positionner les lettres inversées sur la planchette de bois; tracez deux parallèles pour vous aider à bien les aligner. Essayer de garder la mise en page du logo.

P1050771

Coller les lettres en position. Pendant que la colle sèche, préparer la peinture:

Sur une assiette en papier, déposer quelques gouttes de peinture textile ou acrylique. Si elle parait trop épaisse, diluer de quelques gouttes d’eau. Bien étaler avec le rouleau. Répéter l’opération jusqu’à ce que le rouleau soit bien imbibé de peinture.

P1050772

Encrer les lettres au rouleau, en les couvrant bien. Avant d’imprimer sur le tissu, faites un test sur du papier.

P1050773

Il y a deux techniques pour imprimer: soit on met le médium (papier, tissu) sur la matrice encrée et on presse en s’aidant d’un rouleau à pâtisserie, soit on fait l’inverse.

P1050775

J’ai trouvé que l’impression est plus nette quand on applique la matrice sur le papier et qu’on exerce de la pression dessus.

P1050778

Apres avoir testé sur du papier, faites le même sur un morceau de toile ou un vieux tshirt. Ici, nous voyons les deux techniques d’impression: les lettres les plus propres ont été obtenues en appuyant sur la planchette, posée sur le tissu, avec le poids de mon corps. Je décide de faire de même sur le tshirt définitif.

P1050779

Insérer la feuille de carton dans le tshirt et la positionner sous la poitrine (ou une autre position souhaitée). Bien lisser le tissu sur le carton.

P1050780

Re-encrer les lettres et les appliquer sur le tshirt à l’endroit choisi. La pression exercée doit être bien verticale pour que les lettres restent nettes.

P1050781

Levez la planchette soigneusement et admirez le résultat.

P1050782

Faites le nombre d’impressions que vous souhaitez sur papier ou sur tissu; si la matrice commence à se défaire comme montré ci-dessous ce n’est pas grave, il suffit d’arracher les couches qui se détachent (elles sont très fines) et reprendre le travail; cela n’interférera pas sur les résultats. Il est également facile de retirer les morceaux qui se collent sur le tissu avec l’ongle.

P1050783

Après avoir fini le travail d’impression, lavez très bien votre rouleau à l’eau. Attendez une dizaine de minutes que la peinture soit sèche, puis fixez-la en la repassant au fer très chaud (sans vapeur) pendant 5 minutes.

P1050785

Finalement, partagez vos photos en Charlie sur la page Facebook « Je suis Charlie » – et partagez aussi ce tutoriel avec vos amis qui sont pour la liberté (de la presse, d’expression, de l’humour…)

P1050787

#JeSuisCharlie

 

Encore un casse-têtes…

Par défaut

C’est un oiseau? c’est un avion? Non, c’est encore un des fantastiques Pattern Puzzles dont j’ai déjà parlé plus d’une fois.

Pouvez-vous deviner de quoi il s’agit? Le patron entier est là…

P1050628

Et le résultat est là:

cópia de P1050701

Une jolie robe drapée en jersey, avec une seule couture sur le dos. Mais ce puzzle a été moins facile à résoudre que l’antérieur et il faut dire que je ne suis pas entièrement satisfaite de cette création. En effet, si le patron a l’air de très bien marcher (même si j’aurais du plus forcer sur le drapé) le tissu que j’ai choisi n’est pas le meilleur pour la tâche – il aurait fallu un jersey très très fluide et j’ai utilisé du jersey à sweatshirt *sad trombone*

Ça ne se voit pas quand je suis de face ou de dos mais sur le côté, selon les mots de mon très-sage compagnon (et de mon frère, et de mes amis les plus proches), je ressemble à un sac à patates:

cópia de P1050694

Mais  n’anticipons pas. La version que je vous montre est quand-même la plus satisfaisante après une série de modifications faites sur la première construction de la robe, qui est celle-ci:

P1050631

P1050633

 

Ça irait peut-être bien pour quelqu’une avec un corps plus élancé que le mien mais sur moi ça n’allait pas du tout. J’ai commencé alors à épingler par-ci par-là pour retrouver mes courbes. La tâche n’était pas facile vu que je ne pouvais pas vraiment serrer la robe à la taille – la seule couture est sur le dos… Je l’ai donc serrée quelques bons centimètres:

P1050636

J’ai également raccourci et serré l’ourlet avec une sorte de « fronce » pour mouler les hanches:

P1050635

Ça allait déjà mieux mais c’était pas encore ça; Je me suis dit alors que la coupe de cette robe aurait à gagner si les fronces étaient directionnelles, créant une sorte de « tourbillon » partant de l’aisselle et s’enroulant sur les hanches (comme d’ailleurs on voit sur le dessin de Studio Faro). Apres encore quelques expérimentations, je me suis décidée par une pence sur le côté droit du buste:

P1050642

En suivant la même idée, j’ai transformé la fronce de l’ourlet en 5 ou 6 plis directionnels. obligeant le tissu à prendre le chemin que j’avais choisi:

P1050660

J’étais à peu près satisfaite à ce point; la forme était plus souple et embrassait mieux le corps. J’ai donc fait les finitions avec la double aiguille (l’idéal serait une parementure mais bon, le tissu est assez épais pour ne pas l’exiger).

P1050672

 

P1050681

Et le dos avec la pence donne ça:

P1050682

Comme dit, je ne porterai probablement pas cette robe, mais le tissu est tellement doux et confortable que je vais surement la recouper pour en faire un petit haut, ou peut-être tout bêtement éliminer la fronce et avoir une robe blanche simple. En tout cas comme exercice de patronnage, moulage et création c’était vraiment instructif.

Voici encore quelques images avec moi dedans:

cópia de P1050686

Le dos (faites semblant que la couture n’est pas excentrée, je n’ai pas vu ça au moment de faire la photo)

cópia de P1050706

Qu’avez-vous pensé de cette expérience ? Qu’auriez-vous changé sur ma robe ? Seriez-vous aussi tentés à essayer ces fameux casse-têtes ? TANT DE QUESTIONS !

Un rêve de ballet

Par défaut

P1050498

 

Comme une bonne partie des jeunes filles de ma génération, j’ai pratiqué le ballet quand j’étais petite. Ma prof disait même que je serais un jour une grande ballerine… (quel ne serait pas son dégout si elle me voyait aujourd’hui en train d’écraser les pieds des vieilles dames dans le cours de zumba…)

Je vous raconte tout ça car ce charmant (et confortable) petit haut a été baptisé « Ballerina Top » par sa créatrice Rhonda, du blog Rhonda’s Creative Life. C’est un blog que je trouve bien sympa, plein de bonnes idées et assez simples à réaliser – une bonne partie en est basée sur des simples carreaux ou rectangles de tissu!

Voici d’ailleurs ma feuille d’annotations pour la réalisation de ce modele, qui laisse un peu entrevoir mon processus de travail:

P1050583

Ma version est un peu différente de la sienne – d’abord j’ai un peu mal calculé les mesures et j’ai trop mis d’aisance (alors que ce ne serait pas vraiment nécessaire vu qu’il s’agit d’un tissu extensible). Avec ça, la piece du devant a fini par être un peu moins large, proportionnellement, que celle de Rhonda, et c’est pour ça que mon décolleté monte un peu plus haut que le sien (pas assez pour que ce haut puisse être porté tout seul, mais ce n’était pas l’idée de toute façon).

P1050491

 

J’ai aussi parlé de « carrés » et de « rectangles » mais en fait j’ai du tricher un peu et cintrer le haut sur la taille pour ne pas gagner une apparence de bob l’éponge, surtout vue de dos.

P1050497

Comme il est possible de remarquer sur la toute premiere photo de cet article, ce haut doit être construit dans un tissu réversible – le devant est « tordu » sur lui-même pour créer l’effet drapé. Mon tissu n’est pas exactement réversible mais je trouve quand-même le résultat sympa.

Vous aurez remarqué que j’ai également rallongé les manches – en effet je ne vois pas trop l’intérêt d’un truc en tricot dont les manches arrivent au milieu du bras. J’ai juste rajouté deux carrés de tissu à chaque manche pour les compléter. Je me suis décidée par une ouverture en « patte d’éléphant » – comme ça si je porte une chemise par-dessous, par exemple, le poignet devient visible quand je bouge le bras, au lieu de créer un volume indésirable contre une manche serrée.

P1050496

 

Ce haut a été entièrement construit avec deux metres de tissu extensible en tricot de coton (acheté en promo chez Dreyfus, je pense que ça n’a même pas couté 4€). J’ai eu la flemme de faire des finitions donc j’ai juste « surjeté » (avec le point de surjet de ma machine familiale) sur les bords pour qu’ils s’effilochent pas.

Avez-vous déjà essayé de créer des vêtements à partir de formes simples? Quel en a été le résultat?

La résolution d’un casse-têtes

Par défaut

P1050450

Je retrouve peu à peu mes repères et – heureusement – l’envie de créer. Voici donc ma pièce de retour: un haut asymétrique dessiné selon les instructions de Studio Faró (que je vous ai déjà présenté il n’y a pas longtemps). Ça faisait un moment que je voulais me faire un truc comme ça.

Je suis partie du haut kimono de base expliqué par Winifred Aldrich dans « Fabric, Form & Flat Pattern Cutting » (qui n’est pas mal du tout comme bouquin) et, à partir de là, j’ai dessiné les lignes de construction en suivant les indications d’Anita. Il s’agit d’un patron marrant car il plusieurs des coutures entre le devant et le dos ont été éliminées (par exemple sur les épaules). Puis, bien sur, le côté droit est complètement différent du côté gauche !

P1050456

Quelques conseils pour qui veut essayer de tracer et construire ce patron:

– Mettez beaucoup, beaucoup, beaucoup de repères d’alignement entre les pièces. N’oubliez pas de rajouter aussi des flèches pour indiquer le haut, ainsi que les lignes du milieu dos et devant. Même avec toutes ces précautions, ce sera très ennuyant à monter.

– N’oubliez pas de tracer des angles droits sur les parties qui seront cousues – comme on peut voir sur cette photo, j’ai négligé de le faire et j’ai fini avec une horrible pointe sur l’un des côtés. Rien de très méchant mais bon.

P1050453

– Ne laissez pas de bâtir – même si c’est à la machine avec un point large, comme je l’ai fait – avant de faire la couture définitive entre les pièces. Le même pour les finitions.

P1050443

J’ai d’ailleurs fait celles-ci avec des cols récupérés sur les plusieurs tshirts que j’ai recyclés (plein d’idées sur la catégorie « Recyclage » du blog !). Sur cette photo on voit que j’ai mal calculé mon coup et la couture du col est resté vers le dehors… mais bon, c’est pas horrible et trop la flemme de tout refaire, quoi ! Puis j’ai tout fixé avec ma très-chère double aiguille. En bas j’ai coupé une bande du même tissu utilisé pour la pièce centrale un peu plus court que la mesure de l’ourlet pour que le tshirt tienne bien sur les hanches.

Et voilà le travail!

P1050451

Regardons derrière les rideaux…

Par défaut

Pour ceux qui se demandaient pourquoi j’ai à nouveau arrêté de publier après une glorieuse (et presque inédite) période d’assiduité, voici la raison: je suis à nouveau en deuil car quelqu’un à l’étage au-dessus a un drôle de sens de l’humour. Ça m’a bien affecté et il faut que je retrouve mes repères avant de pouvoir reprendre la couture (ou n’importe quelle autre activité un peu créative, à vrai dire).

Pour ne pas vous laisser dans le vide entretemps, voici un peu d’art: le making-of d’une des pièces (un manteau, mais bien plus que ça) de la collection Printemps/Été 2011 de Christian Dior. Quand je serai grande je veux coudre comme ça.

Des plans pour l’avenir

Par défaut

Coucou,

Vous n’avez pas surement remarqué mais j’ai été absente du blog – et de la couture – pendant un mois chez ma famille. Heureusement que j’ai bien programmé des billets pour cette période, je n’aime pas l’idée de laisser orphelins mes lecteurs comme j’ai déjà fait beaucoup trop de fois…

Bon, là je suis de retour et je voulais partager avec vous quelques-unes de mes idées futures pour des billets. Dites-moi ce que vous en pensez et, surtout, laissez d’autres suggestions dans les commentaires:

– Pour améliorer mes habilités de montage et de rédaction d’instructions, j’ai acheté quelques nouvelles revues de couture (françaises cette fois!). Qu’en diriez-vous d’un pas à pas sur l’interprétation et l’exécution d’un de ces patrons? Avez-vous des préférences? (haut, bas, robe…)

– Un tutoriel sur le montage d’une pochette doublée comme mon Chat Gourmand ou le Sac Rapetou (suggestion de la lectrice Mylen)

– Une compilation de tout ce que j’ai déjà créé en couture et dont je me sers vraiment au jour le jour (car il y a beaucoup de caca aussi…)

– Un pas-à-pas de la création de ma robe Bambou suivant les instructions de Pattern Magic (j’ai déjà toutes les images, reste à écrire l’article)

Quoi d’autre? Je suis à l’écoute !

Des patrons qui sont aussi des casse-têtes !

Par défaut

Ceux et celles qui, comme moi, sont passionnés par les défis posés par des patrons qui sortent un peu du basique – Pattern Magic en étant l’exemple extrême – vont se réjouir avec cette découverte que j’ai faite récemment: les Pattern Puzzles de Studio Faro !

Alors, c’est quoi un « Pattern Puzzle » ? Très simple (ou, plutôt, très compliqué) : quand on suit la page Facebook de Studio Faro – un studio/école australien de patronnage – on est gratifié, tous les samedis, par une image à peu près comme ça :

faro01

Le défi c’est de deviner qu’est-ce que ces pièces représentent une fois qu’elles sont coupées dans un tissu et montées… et à chaque fois je suis impressionnée car les autres followers de la page sont vraiment forts, ils arrivent presque toujours à décrire la pièce au détail près avant que la réponse soit dévoilée le dimanche !

Pour pas vous gâcher le plaisir de deviner vous aussi je mettrai la solution après le saut…

Lire la suite

« Pattern Workshop » en promo jusqu’à lundi !

Par défaut

Aux intéressés par ce fantastique cours de patronnage numérique, une bonne nouvelle: ce weekend, vous pouvez vous inscrire à Pattern Workshop avec une réduction de $20 jusqu’à lundi 1er septembre 2014 à minuit (c’est la fête du travail aux États-Unis) avec le code LABORDAY20.

Encore une fois, je ne peux que trop recommander ce cours (et pour le contenu, c’est vraiment, vraiment pas cher).

 

pattern-workshop-300x300-blue

 

 

Jusqu’ici il m’a permis de numériser ou de redessiner en plus exact tous mes patrons de base et, ce qui est plus important, de les manipuler comme je veux pour créer des vêtements et des accessoires entièrement nouveaux sans sortir le rouleau de papier… la table n’est nécessaire que pour construire les toiles!

 

chemisier

Un premier essai de chemisier…

manip

Et une manipulation plus complexe basée sur Pattern Magic ! Tout ça a été 100% créé sur l’écran par mes petites mains. Qu’attendez-vous?

Studio de couture remodélé

Par défaut

P1040935

Les parisiens me comprendront – on n’a jamais assez de place dans nos appartements si l’on veut y faire quelque chose d’autre que dormir (et même…). Vous pouvez donc imaginer ma souffrance sachant que 1) je travaille à la maison 2) je fais de la couture 3) Je fais de la gravure 4) je fais famille d’accueil pour une asso de sauvetage d’animaux (d’ailleurs si vous voulez adopter un chaton, faites votre choix!). Je ne parlerai même pas de mes expériences alchimiques…

Pendant tres (même trop) longtemps mon espace de travail était la table à manger de notre salon et mon matériel était partagé entre une malle chinée, des boites en tissu dans plusieurs placards de la maison et des innombrables sacs à même le sol dans un coin du salon, avec des morceaux de trucs qui trainaient partout (le fait d’avoir une extreme difficulté à commencer et finir un projet avant d’en commencer un autre n’aide pas trop non plus). Bref, la maison ressemblait à un champ de guerre et recevoir des visites devenait impossible.

Mais tout a changé grâce à une excellente idée vue dans Ikea Hackers, plus le coup de chance d’avoir trouvé une énorme palette dans la rue (qu’on a du monter par les escaliers vu que ça rentrait pas dans l’ascenseur). Cette palette nous permettrait de fixer les boites-étageres sans devoir percer le mur de l’appart loué (effectivement, il a fallu juste une vis + crochet sur le mur pour retenir la palette).

Quelques séances de ponçage et coloriage du bois, quelques boites en plastique de chez Ikea et quelques coups de vis plus tard, voici mon nouveau studio de couture et création:

Lire la suite