Archives de Catégorie: patron

Des plans pour l’avenir

Par défaut

Coucou,

Vous n’avez pas surement remarqué mais j’ai été absente du blog – et de la couture – pendant un mois chez ma famille. Heureusement que j’ai bien programmé des billets pour cette période, je n’aime pas l’idée de laisser orphelins mes lecteurs comme j’ai déjà fait beaucoup trop de fois…

Bon, là je suis de retour et je voulais partager avec vous quelques-unes de mes idées futures pour des billets. Dites-moi ce que vous en pensez et, surtout, laissez d’autres suggestions dans les commentaires:

– Pour améliorer mes habilités de montage et de rédaction d’instructions, j’ai acheté quelques nouvelles revues de couture (françaises cette fois!). Qu’en diriez-vous d’un pas à pas sur l’interprétation et l’exécution d’un de ces patrons? Avez-vous des préférences? (haut, bas, robe…)

– Un tutoriel sur le montage d’une pochette doublée comme mon Chat Gourmand ou le Sac Rapetou (suggestion de la lectrice Mylen)

– Une compilation de tout ce que j’ai déjà créé en couture et dont je me sers vraiment au jour le jour (car il y a beaucoup de caca aussi…)

– Un pas-à-pas de la création de ma robe Bambou suivant les instructions de Pattern Magic (j’ai déjà toutes les images, reste à écrire l’article)

Quoi d’autre? Je suis à l’écoute !

Appel aux testeurs: le panier parigot pour vélo

Par défaut

Celles qui suivent ma page Facebook auront déjà remarqué une série de photos qui ne se trouvent nulle part sur ce blog, et cela pour une bonne raison: Il s’agit du premier patron que je trouve commercialement viable et que j’ai créé à l’aide de Pattern Workshop. Je parle, bien sur, du pannier Parigot qui s’attache au vélo mais qui se transforme aussi en sac de ville pour simplifier vos pique-niques et le transport du matériel pour vos cours :

P1030700

Ce patron est prêt, il ne manquent que les instructions (qui seront rédigées dans les prochains jours). Il s’agit d’un patron simple à réaliser pour tous les niveaux et, franchement, très pratique pour ceux qui se déplacent souvent à vélo et ne disposent pas d’un panier. Et bien sur il est amovible:

P1030751

J’ai déjà utilisé le mien pour aller à mon cours de gravure (c’est impressionnant le nombre de plaques de bois que j’arrive à mettre dedans !), pour des pique-niques, pour faire des courses et plein d’autres occasions. Des fois je le prends même quand je ne sors pas à vélo, tellement il est spacieux et pratique.

Seriez vous intéressés de le tester ? Envoyez-moi un mot à titesmainscouture@gmail.com pour qu’on discute des détails !

P1030728

Mon bouquin de patronnage préféré (et une robe en biais)

Par défaut

J’ai toujours été une grande consommatrice de bouquins de tous les types et avec la couture et la patronnage, ça ne pourrait pas être différent. Je réserve normalement une partie de mon budget mensuel pour enrichir ma bibliotheque; je passe des heures et des heures sur internet en lisant des critiques et des commentaires pour faire des choix avisés sur mes achats. Ma liste d’envies chez Amazon ne fait que grandir néanmoins ! *

Je préfère aussi acheter ce genre de volume en papier, vu que le travail de création est lui-même très physique (les romans et les livres techniques fonctionnent très bien en format numérique par contre, et j’aime bien voyager avec toute ma bibliothèque)

Mais on a tous des préférences, des ouvrages auxquels on revient très souvent. Mon grand coup de coeur de cette année a été Pattern Cutting, de Dennic Chunman Lo (en anglais, désolée).

pattern-cutting

Il ne s’agit pas simplement d’un livre de patronnage – c’est un vrai cours en moins de 250 pages. Non seulement l’auteur apprend comment tracer ses patrons de base sur mesure – corsage, jupe, robe, pantalon – et comment les modifier, il explique aussi le pourquoi du comment : pourquoi on utilise des pinces, comment décider de leur largeur ou longueur, comment fonctionne une tête de manche et bien plus.

De plus, est extrêmement bien écrit et se lit comme un roman – je l’ai entièrement lu dans mon lit pendant plusieurs soirs avant de dormir. Et ça donne envie de se mettre au travail !

Je l’ai ainsi utilisé pour mes patrons de base – non seulement pour moi mais aussi ceux que je transforme et décline en plusieurs tailles pour les partager – et j’ai essayé également une des plusieurs suggestions de création données à la fin : La robe tube en biais, dont le patron ressemble à ça :

bias tube

 

Dessiné, bien sur, sur Illustrator, grâce à Pattern Workshop !

Et voici ce que ça donne à peu près :

P1050259

 

Une robe avec une seule couture (plus les finitions, que j’ai du inventer moi-même – pas beaucoup d’informations de montage sur ce bouquin), faite en spirale, de manière que ça tombe parfaitement sur le corps, suivant ses formes, sans besoin d’aucune pince – voici le miracle du biais!

P1050256

Les photos sur le mannequin ne lui font pas justice car elles ne montrent pas le joli effet que l’ourlet roulé fait sur les genoux – un effet « sirène ». Quand j’aurai un peu de temps je veux bien décliner cette robe en plusieurs longueurs et avec différentes encolures – le patron est hyper simple mais ça permet un nombre de variations presque infini !

Je recommande donc vivement ce livre et, pour celles qui ne lisent pas l’anglais, faites savoir aux maisons d’édition françaises ce qu’elles sont en train de rater – il faut donner du boulot aux traducteurs de ce monde _o/

Quels sont vos livres préférés en couture et patronnage? Que me recommanderiez-vous pour enrichir encore plus ma liste d’envies?

 

* Aux intéressés à faire un petit cadeau à mes petites mains, il suffit de m’écrire un mot pour avoir la liste 😛

Des patrons qui sont aussi des casse-têtes !

Par défaut

Ceux et celles qui, comme moi, sont passionnés par les défis posés par des patrons qui sortent un peu du basique – Pattern Magic en étant l’exemple extrême – vont se réjouir avec cette découverte que j’ai faite récemment: les Pattern Puzzles de Studio Faro !

Alors, c’est quoi un « Pattern Puzzle » ? Très simple (ou, plutôt, très compliqué) : quand on suit la page Facebook de Studio Faro – un studio/école australien de patronnage – on est gratifié, tous les samedis, par une image à peu près comme ça :

faro01

Le défi c’est de deviner qu’est-ce que ces pièces représentent une fois qu’elles sont coupées dans un tissu et montées… et à chaque fois je suis impressionnée car les autres followers de la page sont vraiment forts, ils arrivent presque toujours à décrire la pièce au détail près avant que la réponse soit dévoilée le dimanche !

Pour pas vous gâcher le plaisir de deviner vous aussi je mettrai la solution après le saut…

Lire la suite

« Pattern Workshop » en promo jusqu’à lundi !

Par défaut

Aux intéressés par ce fantastique cours de patronnage numérique, une bonne nouvelle: ce weekend, vous pouvez vous inscrire à Pattern Workshop avec une réduction de $20 jusqu’à lundi 1er septembre 2014 à minuit (c’est la fête du travail aux États-Unis) avec le code LABORDAY20.

Encore une fois, je ne peux que trop recommander ce cours (et pour le contenu, c’est vraiment, vraiment pas cher).

 

pattern-workshop-300x300-blue

 

 

Jusqu’ici il m’a permis de numériser ou de redessiner en plus exact tous mes patrons de base et, ce qui est plus important, de les manipuler comme je veux pour créer des vêtements et des accessoires entièrement nouveaux sans sortir le rouleau de papier… la table n’est nécessaire que pour construire les toiles!

 

chemisier

Un premier essai de chemisier…

manip

Et une manipulation plus complexe basée sur Pattern Magic ! Tout ça a été 100% créé sur l’écran par mes petites mains. Qu’attendez-vous?

Veste « Brésilité secrète »

Par défaut

J’avais parlé il y a quelques mois d’un patron de veste Vogue que j’avais acheté. Bon, je suis heureuse de finalement pouvoir vous la présenter complètement terminée:

P1050210

(pas repassée car THIS IS SPARTA)

Oui, elle ne ressemble pas tellement à la photo de l’enveloppe. Voici une image pour vous rafraichir la mémoire:

P1050231

 

Je ne gaspillerai donc pas votre temps précieux pour parler du patron (classé « très facile » et qui l’est vraiment) et je ne parlerai que des modifications.

D’abord, j’ai décidé de la doubler. Le tissu suggéré était la polaire, et même si c’est tout doux je ne voulais pas un truc en une seule couche. J’ai trouvé ce lainage chez Toto, ainsi que le MERVEILLEUX tissu de la doublure (que vous verrez un peu plus bas).

Ensuite, je n’aimais pas l’encolure originale, qui remontait sur le cou. Personnellement, je déteste ça, d’autant plus que je suis allergique à la laine, une raison de plus de la changer. J’ai profité du fait que les cols claudine sont à la mode (et qu’ils sont très simple à dessiner et à construire) pour descendre l’encolure originale et la remplacer par ça.

P1050214

Puis, bien sur, la longueur; en effet, ce manteau était déjà « prêt » en février mais dans la version « longue » suggérée par le patron; or, cette version m’arrivait pile sur la partie des hanches/cuisses qu’il fallait pour me faire paraitre une bouteille d’Orangina. Du coup je me suis armée de courage et j’ai coupé à une hauteur plus praticable.

J’ai également fait des ajustements mineurs sur le patron, par exemple pour affiner la taille, mais le principal c’est ça.

J’ai baptisé cette robe « brésilité secrète » car en allant chez Toto j’ai découvert ce MERVEILLEUX tissu dans la pile de coupons vendus au poids:

P1020426

(pas repassé non plus car JE SUIS HERCULE).

Pour ceux qui ne connaissent pas, les deux individus sont le premier empereur du Brésil dans le XIX siècle (D. Pedro I) et sa femme; on voit le drapeau impérial et plein de symboles du Brésil-colonie (raras, esclaves, bananiers, paysages de Rio) et du Portugal (carrelages, couronne). Je n’ai pas encore saisi ce que veut dire « Blue Man » mais je pense que ça viendra.

Donc cette veste « sérieuse » ressemble à ça quand on l’ouvre:

P1050215(malheureusement les bananiers ont été coupés quand j’ai raccourci la veste…)

et l’intérieur est comme ça:

P1050225

 

J’ai choisi de faire les manches en blanc avec des poignets coloriés car je n’avais qu’un tout petit morceau de tissu et de toute façon la doublure n’est pas visible aux manches.

Au début j’avais créé des poches dans la couture (autre grande modification par rapport au patron originel) mais elles ont été perdues lors de la coupe; du coup j’ai fait des poches appliquées rondes comme suggéré par M. Vogue, sauf que je les ai doublées pour suggérer ce qu’il y a à l’intérieur de la veste:

P1050213

Une rara rouge

 

P1050212Dona Leopoldina, IMPERATRICE DU BRÉSIL!!!

En somme, tout ce que j’ai utilisé du patron originel c’étaient les épaules, les emmanchures et les manches… ça tombe bien car c’est le plus compliqué à dessiner/ajuster soi-même!

Avez-vous déjà modifié radicalement des patrons du commerce? Ça s’est bien passé?

Et une autre petite photo pour la route:

P1050223

 

 

Un vrai patron d’été + petit cadeau pour les lecteurs fideles

Par défaut

P1040995

 

Ça fait un moment que je contemple la possibilité de créer des bikinis (et j’ai même des excellents contacts au Brésil qui pourraient m’aider dans la production de modeles inoubliables) mais je n’avais jamais vraiment essayé de le faire. Ceci est une premiere. Il y a une photo timide de moi dedans à la fin du billet, ainsi qu’un petit cadeau pour mes chers lecteurs…

Le patron est le « Bow-Tie Bikini » de la designer italienne Laura Urbinati et il peut être trouvé, ainsi que les explications en anglais (un peu sommaires, il faut dire) sur l’excellent site Weekend Designer. Il fait une taille 42-44, je dirais – il était tres grand sur mon corps et j’ai du couper une bonne dizaine de centimetres de la culotte (la partie supérieure était à la bonne taille, va comprendre). J’ai aussi affiné un peu le derriere car je ne supporte pas l’impression de porter des couches pour adultes qui me causent les bikinis européens.

J’ai choisi de le coudre en 2 couleurs pour faire un effet « smoking » avec les noeuds papillon; j’ai aussi laissé tomber un des noeuds sur la culotte, ce qui me paraissait exagéré.

Ce n’est pas trop horrible pour un premier essai – c’est même assez présentable à l’extérieur – mais ce n’est absolument pas un produit « fini »; j’ai encore beaucoup à apprendre niveau finition (on voit même la laminette sur les points où je ne l’ai pas bien cousu…).

La bonne nouvelle pour mes lecteurs: mes études de patronnage numérique m’on fait acquérir une flemme monumentale de sortir mon papier kraft pour tracer des patrons trouvés sur internet. Du coup, je l’ai numérisé sur Illustrator pour l’imprimer moi-même à la maison. Je veux bien envoyer cette version en PDF à mes lecteurs; il suffit de:

-« Aimer » ma page Facebook; et

– M’envoyer un message privé ou un mail sur titesmainscouture @ gmail.com en me demandant le patron du « Bow-Tie Bikini ».

et je vous renverrai le fichier avec le patron pour imprimer à la maison. Les instructions de montage ne sont pas incluses (je dois moi-même dominer les techniques avant de pouvoir en rédiger), il faudra pour cela consulter Weekend Designer.

Le patron est à la même taille (càd 42-44) que celle proposée sur le site, sans gradation. Je n’ai pas inclus les modifications faites sur mon exemplaire car le patron ne m’appartient pas.

Pour finir, voici une image de ce que ça donne sur le corps avec des accessoires poilus:

P1040938

Avez-vous déjà essayé de faire vos propres maillots de bain? Si vous avez des techniques et des astuces à partager, n’hésitez pas!

Atmosphere, atmosphere… (+ appel aux testeurs)

Par défaut

Voilà donc ma dernière création dont vous avez pu voir le dessin il y a un mois. Il s’agit de la Robe Atmosphere, tres fraiche et agréable à porter, avec une jupe asymétrique bien au gout du jour et un pli au niveau du haut qui laisse voir la doublure et crée un effet d’encolure « sweetheart ».

Je l’ai appelée « Atmosphere » en référence à Arletty, la plus parisienne des parisiennes (et ma comédienne/chanteuse préférée car j’ai 90 ans dans mon âme) !

P1040426

Elle est assez simple à faire, même pour les débutants; c’est une des raisons pour lesquelles j’ai l’intention de dessiner le patron en plusieurs tailles et le mettre en vente pour les intéressé(e)s (plus de détails à la fin de ce billet)

 

P1040419

Pour cet espécimen j’ai choisi un satin froissé rouge bien léger. La doublure est en satin blanc.

J’ai aussi fait le sac, qui a une double fonction de panier pour vélo ! Je vous le présenterai dans un prochain billet.

P1040458

Pas de fermeture éclair qui pince la peau: le dos est froncé avec du fil élastique, ce qui crée un beau effet décoratif (et n’est pas si compliqué à créer que ça peut paraitre).

Bref, voici finalement une réalisation dont je peux me dire satisfaite – on dirait vraiment une robe achetée en magasin.

En ce moment je cherche des testeurs pour cette robe. Le testeur doit avoir une certaine expérience en couture, couper le patron dans la taille exacte qu’il se propose à tester, ne pas faire de modifications sur le patron et suivre à la lettre les instructions. Il doit également noter les points de difficulté, les doutes et tous les problèmes qu’il peut trouver sur le patron ou les instructions pour que je puisse faire les corrections nécessaires avant de le lancer dans le commerce.

Je demande aussi un certain savoir-faire en photo pour que le testeur prenne des images de sa réalisation.

La période de tests est de 3 semaines à partir de l’envoi du patron; je vous prie de ne pas vous proposer de le faire si vous ne pourrez pas honorer ce délai.

Si malgré toutes ces exigences vous êtes intéressés à tester ce patron, écrivez-moi sur titesmainscouture (arrobas) gmail (point) com pour en savoir plus.

**Ce patron est encore en train de développement donc l’envoi ne sera pas dans l’immédiat – pour l’instant je cherche juste des intéressés**

 

 

Qui porte les culottes chez toi?

Par défaut

C’est une question à se poser avec ce patron gratuit + tuto de Small Dream Factory… (le tuto est en anglais, mais richement illustré et facile à suivre).

Comme j’ai déjà dit plusieurs fois, je suis toujours à la recherche d’idées pour réutiliser les vieux tshirts de Monsieur, et il y a un nombre limité de petites robes et petits hauts qu’une personne peut porter… du coup j’étais contente de trouver ce patron de culottes-shorty, qui de plus est très confortable (je n’ai pas honte de dire que j’ai choisi la plus grosse taille pour être bien à l’aise dedans) et super mignon sur le corps.

P1040407

Par contre, non, pas de photo de moi dedans 😛

Le « foldover elastic » auquel le tuto se réfère est connu en France comme « biais élastique » (enfin, au moins c’est comme ça que je l’ai trouvé chez Fil 2000) et c’est super bien pour la lingerie – c’est très doux contre la peau et ça crée une finition bien professionnelle sur la taille. J’aime bien le fait de ne pas devoir mettre de l’élastique aussi sur l’ouverture pour les jambes – un simple ourlet avec un point élastique suffit.

C’était aussi pour moi l’occasion de tester ma double aiguille pour la machine à coudre, qui donne une finition très professionnelle aux ourlets (cliquez sur la photo pour la zoomer et observer l’effet).

Comme vous voyez, j’ai pu faire deux shorty avec un seul tshirt en gardant une image rigolote sur l’arrière d’un des exemplaires (celui que je n’utiliserai pas pour séduire mon mari!). Ayant bien appris la technique j’espère faire d’autres expériences avec les formes et, finalement, appliquer ces connaissances pour faire mes propres bikinis, vu que c’est presque impossible de trouver mon bonheur en France… Mais j’en reparlerai dans l’avenir!

L’Université des patrons !

Par défaut

Je suis bien contente cette semaine car finalement le cours Pattern Workshop, de Lauren Dahl, a été lancé.

pattern-workshop-300x300-blue

Cliquez sur le banner pour accéder à la page d’inscription

C’est une excellente nouvelle pour tous ceux qui rêvent de créer leurs propres patrons entièrement sur l’ordinateur, ou encore de transformer leurs patrons existants en fichier numérique pour pouvoir les imprimer, les partager, les modifier ou même les vendre. Le cours inclut également des instructions pour grader des patrons sans se casser la tête, rajouter des valeurs de couture automatiquement, modifier des patrons à partir d’une base, trouver des inspirations, etc. Très utile aussi, Lauren a pensé à ceux et celles qui, comme moi, ne dominent pas le software, et a inclut des leçons basiques pour permettre aux élèves de s’y familiariser.

Si ça semble trop beau pour être vrai, il y a bien sur des bémols: le cours est en anglais et il se base sur Adobe Illustrator et InDesign (quelques élèves sont également en train de tester les tutos avec The Gimp, qui est gratuit et très puissant). Et, bien sur, le cours est payant: $149 (autour de €110).*

Si ces limitations ne vous font pas peur, cliquez ici pour accéder directement à la page d’inscription.

Pour ceux qui ont besoin de preuves concretes de la qualité du cours et des explications de Lauren avant d’y mettre de l’argent (je suis comme ça moi-même), il suffit de regarder ces vidéos qu’elle a produits même avant de penser à lancer Pattern Workshop – le succès a été si grand et si immédiat (et pour cause!) qu’elle a décidé de partager ses connaissances sur une forme plus officielle (et rémunérée). Personnellement, j’étais tellement accro de ces vidéos que je me suis immédiatement pré-inscrite au cours – ce que je ne fais jamais vu ma radinerie bien connue et documentée.

J’espere vous retrouver bientôt sur le groupe Facebook (secret et exclusif) dédié aux élèves du cours !

 

* les liens vers le cours sont des liens affiliés; je gagne un pourcentage sur les ventes si un de ces liens est utilisé