Archives de Catégorie: tshirt

Transformation de t-shirts: chemise pirate

Par défaut

Bon, je reviens d’un voyage de 10 jours et je n’ai pas eu énormément de temps de m’occuper de cet espace. Vu que les transformations de tshirts semblent jouir d’un certain succes parmi mes lecteurs (et parmi ceux qui arrivent grâce à des recherches sur Google) je vais en partager une autre, pas une robe mais un haut cette fois: la chemise pirate.

DSC02555

L’execution en est bien simple. J’ai commencé, encore une fois, avec un vieux tshirt de Monsieur. La différence entre ce haut et les petites robes montrées ailleurs est qu’ici on peut aisément utiliser un tshirt à notre taille, aucun besoin d’en choisir un plusieurs tailles plus grand pour avoir assez de tissu.

Puis il est question de couper les manches et ajuster la taille du tshirt selon vos mesures. Utilisez un de vos débardeurs comme modele. Coupez aussi la forme du décolleté (qui peut être rond ou en V selon votre préférence). L’idée c’est de créer un nouveau débardeur.

Painting (1)

Je ne connaissais pas encore les techniques de finition de tshirts à l’époque où j’ai réalisé cette piece, donc j’ai juste plié les parties coupées 1cm vers l’arriere et cousu pour leur donner une finition.

Ensuite, j’ai pris une chemise blanche que j’avais acheté à 1 euro aux Puces. Elle était trop grande pour moi, mais parfaite pour ce projet. Je ne voulais pas de manches longues, donc je les ai coupées 2cm après la couture de l’épaule et laissées sans finition – ce traitement « grossier » est en ligne avec le theme « pirate » de la chemise. puis, en fermant les boutons, j’ai coupé la chemise dans le sens de la largeur à la hauteur de la poitrine et un peu au-dessus des hanches (il faut mesurer cette hauteur par rapport à l’ourlet du débardeur que nous venons de créer).

Painting

Il suffit alors de monter la chemise coupée dans le débardeur, en l’attachant avec des points invisibles. On crée ainsi un effet de sobreposition sans augmenter le volume du vêtement au niveau de la taille ni créer des plis disgracieux.

Painting (2)

Transformation de t-shirts – la robe Science (robe trapèze)

Par défaut

MISE À JOUR DU 01/07: j’ai un peu changé la robe Science; la nouvelle version est ici.

J’ai remarqué qu’une des principales recherches attirant des lecteurs à ce petit blog a rapport à la transformation de t-shirts pour en faire des robes. J’en ai déjà montré quelques-unes ici et ici; j’ai également parlé de la réutilisation de t-shirts pour en faire d’autres t-shirts; et là je montrerai encore deux autres modèles de robes nés de l’immense pile de vêtements rejetés par M. Tites Mains.

DSC04245

P1000293

La première est une robe « trapèze » de construction très simple dont je donne le pas à pas ici. Je parlerai de la deuxième dans mon article détaillé sur les t-shirts dans un proche avenir, mais ce n’est pas difficile de le déduire…

1. Choisissez deux t-shirts dont la couleur aille bien ensemble. L’idéal est que celui du « haut » ait une image qui vous plaise ou une belle couleur sans image du tout, et une couleur neutre et pas d’image pour celui d’en bas. J’ai choisi ce t-shirt « Science » auquel j’ai sauté dessus au moment même où M. Tites Mains a fait mention de s’en débarasser (il a même des petits trous dedans…), puis un t-shirt blanc simple qui avait juste un petit logo sur la poitrine (morceau qui ne serait pas utilisé).

DSC03834

2. Choisissez un haut qui vous aille bien, surtout au niveau des épaules, et utilisez-le comme guide pour tracer le haut de la robe. L’idéal est de le faire sur une moitié du t-shirt (au pli) pour que les deux côtés soient bien symétriques. Tracez le devant et le dos séparément de préférence (ici ça n’a pas été nécessaire car ils étaient presque identiques).

DSC03836

Vous remarquerez que dans mon tracé j’ai élargi un peu les côtés à partir de l’épaule, traçant une ligne presque droite (avec une légère courbe pour la taille, histoire de ne pas créer une impression tubulaire du corps) jusqu’au bout du t-shirt pour créer le format trapézoïdal.

DSC03837

3. Ajoutez les coutures (environ 2cm), coupez et épinglez les côtés et les épaules. Bâtissez et enfilez ce haut. Mesurez sur votre corps la longueur désirée pour la jupe. Marquez aussi les modifications nécessaires (largeur, ligne de taille etc.) et faites-les. Puis fermez la robe à la machine.

4. Ensuite, mesurez l’ouverture du cou et des emmanchures avec le mètre ruban.

DSC03845

Nous allons utiliser les manches du t-shirt originel pour les finitions. Ouvrez-les à la couture et coupez-les en tranches d’environ 3cm de largeur, comme montré:

DSC03846

5. Pliez ces bandes en deux dans le sens de la longueur, repassez et épinglez-les sur l’endroit à la ligne du cou et aux emmanchures du haut de la robe, en tirant légèrement sur les rubans (en effet ils doivent être environ 1/4 plus courts que les ouvertures pour bien se placer sur le corps. Je ne l’ai découvert que trop tard, du coup mes finitions sont un peu béantes).

DSC03848

6. Retournez les finitions vers l’envers et surfilez à 3mm du bord. J’ai utilisé du fil contrastant (surtout car je n’avais pas de fil rouge…).

DSC03859

7. JUPE: Sur le deuxième t-shirt, mesurez deux fois la longueur de la jupe (i.e., pour une jupe de 20cm, mesurez-en 40cm, plus 2cm pour la couture) et coupez, en préservant l’ourlet original du tshirt. Ouvrez la latérale.

DSC03839

Puis, pliez ce morceau en deux dans le sens de la hauteur; vous aurez ainsi une longue bande avec la longueur voulue pour la jupe. De cette manière  la jupe sera « doublée », ce qui crée une ligne plus élégante à la robe (en la tirant vers le bas). Passez un surfil en suivant la couture de l’ourlet du t-shirt (dans la même couleur ou une couleur contrastante) pour tenir les deux morceaux en place.

DSC03840

ATTENTION: La longueur de ce morceau de tissu ne sera peut-être pas suffisante, ou ce sera trop grande, pour votre corps. Mesurez le bas du haut de la robe et si nécessaire, rajoutez un morceau à la jupe ou réduisez-la.

8. Finalement, divisez la jupe en 4 sur les lignes de couture et faites le même sur le t-shirt, en marquant des points discrètement à la craie.  Épinglez-les endroit sur endroit en faisant coïncider les quarts.

DSC03857

N’oubliez pas que la couture de côté de la jupe doit coïncider avec celle du t-shirt, de préférence du côté gauche.

9. Enfilez la robe pour voir si tout va bien (surtout la longueur de la jupe), faites les corrections nécessaires, cousez et surfilez la jupe sur la couture d’ourlet originale du t-shirt.

DSC03860

Et c’est tout. Mes photos ne sont pas géniales car la robe est mal mise sur le mannequin et pas repassée; je m’en excuse. Mais je vous promets que l’effet final n’est pas mal du tout… Voici une vue de côté, pour montrer comment elle embrasse les formes (c’est confortable comme tout) :

DSC04247

J’espère que ce petit tuto soit assez clair; n’hésitez pas à m’envoyer vos doutes dans un commentaire!

MISE À JOUR DU 01/07: j’ai un peu changé la robe Science; la nouvelle version est ici.

Je fais des tshirts : Le monde est à moi !

Par défaut

P1000297

En nettoyant mon garde-robe récemment je m’en suis rendu compte – et pas pour la première fois – que, comme beaucoup de femmes, j’ai beaucoup trop de fringues, mais au moment de m’habiller je n’ai jamais rien à me mettre dessus.

Dans mon cas au moins, la raison en est très simple : j’ai beaucoup de robes habillées et pas assez de pièces basiques, à porter tous les jours. Du coup, à chaque fois qu’il me faut aller dans un endroit informel – le supermarché, chez un ami, au cours de couture – je suis réduite à porter toujours les mêmes vieilles fringues que tout le monde a déjà vu mille fois car je manque de variations. En prime, M. Petites Mains change rarement de son uniforme de jean+tshirt, ce qui rend mes pauvres belles robes encore plus déplacées quand on sort avec des amis juste pour boire un verre ou quelque chose comme ça.

Je souffre aussi d’un autre défaut commun à beaucoup de femmes qui apprennent la couture : nous ne voulons faire que des belles fringues. C’est tellement simple et pas cher d’acheter des tshirts que personne voudrait perdre quelques heures de sa vie pour en fabriquer. À cause de ce genre de pensée, j’ai longtemps méprisé les tutos sur internet qui montraient aux les apprenties couturières comment faire des tshirts – même si c’est exactement ça qui manquait à mon garde-robe, et même si je trouve difficile de trouver dans le commerce des produits qui m’aillent bien, avec une certaine qualité et un prix juste.

Mais depuis quelques semaines je me dédie finalement à changer cette situation. J’ai trouvé des beaux jerseys, bien légers comme je les aime, et je veux les transformer en petits hauts pour la vie de tous les jours.

Bien sur, coudre avec des jerseys n’est pas évident – tout le travail de création du patron, de coupe et de couture est différent par rapport aux tissus non-extensibles. Ainsi donc, pour m’entrainer j’ai encore une fois ouvert ma malle de Mary Poppins pour en sortir les vieux tshirts de Monsieur – j’en ai un stock assez important en ce moment et c’est toujours bien d’en utiliser quelques-uns. En plus, si j’en gâchais dans le processus ce n’était pas très important.

Mes premiers tshirts sont donc des cousins du monstre de Frankenstein ; tandis que ce malheureux était construit avec des morceaux de gens morts, mes tshirts sont faits avec des morceaux de tshirts morts. En certaines occasions j’ai profité de l’image imprimée sur la pièce, en d’autres juste du tissu car la couleur me plaisait.

Mon patron basique a été dessiné  ayant pour base ce tutoriel (en anglais) chez madmim.com et il me va tres bien, quoiqu’il manque encore quelques ajustements (surtout sur les manches, mais j’y arriverai!).

Voici quelques photos de mes premières créations, que j’espère pouvoir expliquer en plus de détail dans des billets futurs !

P1000279 P1000158 P1000148

Un retour timide, une robe m’as-tu-vu

Par défaut

EDIT: For the English-speaking crafters getting here through Reddit, here’s the link to the dress tutorial in English: http://www.cutoutandkeep.net/projects/two-color-tee-dress

EDIT2: Non seulement je suis sur REDDIT BABY ! comme la robe a été « featured » (mise en évidence) chez CO&K. Cool !

Coucou lezami,

C’étaient six mois fous et horribles de manière générale, excepté par les petits voyages avec mon chéri qui ont été excellentes. Je passe par là vite fait pour laisser quelques photos et un tutoriel (écrit par moi-même au moins) pour encore une autre robe faite à partir des vieux t-shirts de Monsieur. Ce n’est pas encore un retour triomphal mais pour l’instant on se contentera de ça.

DSC03238

La robe est faite à partir de deux t-shirts grande taille. J’ai transféré mes mesures sur le t-shirt jaune, en les réduisant de 3cm de chaque côté; puis, ces 3cm (plus une petite aisance) ont été dessinés sur le t-shirt noir.

DSC03247

La partie supérieure sont les deux manches du t-shirt noir (une devant, une arrière), avec un fil de fronce passé au milieu de celle de devant. Les latérales ont aussi été froncées vu que la partie devant est plus large que celle arrière. Les bretelles sont simplement l’ourlet des manches du t-shirt jaune.

DSC03242

La partie inférieure du gousset a été coupée en triangle pour créer une jupe plus ronde et moins proche du corps.

Le lien vers le tutoriel complet (en anglais, mais très riche en photos) est : http://www.cutoutandkeep.net/projects/two-color-tee-dress

Transformation de T-shirts – des robes

Par défaut

Mon chéri n’est pas exactement un homme de la mode – il sait l’apprécier, certes, mais son uniforme quotidien est, éternellement, le jean+t-shirt. Vu qu’il a du goût, ses t-shirts sont choisis dans des bons magasins comme Threadless ou La Fraise et ils sont plutôt bien: les imprimés sont cool et originaux et le tissu est de bonne qualité. Comme il en a une énorme collection, de temps en temps faut vider le placard pour donner de la place aux nouveaux arrivés… et j’ai de la chance, vu que je suis l’héritière directe et naturelle de ce cher monsieur.

Je ne suis pas très t-shirt moi-même et, de toute façon, mon chéri est 25cm plus grand que moi, ce qui rendrait impossible une utilisation du matériel tel quel… mais l’internet est pleine de porno et de bonnes idées, et grâce à ça (aux bonnes idées, je veux dire) les t-shirts peuvent servir à des finalités plus que nobles: ils sont transformés et deviennent des pièces complètement différentes, tout en profitant au maximum le tissu disponible. En voici deux exemples.

 

Pour les petites intellos

Pour les petites intellos

La robe Einstein a été basée sur ce tutoriel du site Cut Out + Keep (d’ailleurs excellent!). J’ai rajouté des bretelles à chaque épaule (au lieu d’une seule comme celle du tuto) et des goussets au bas de la jupe, pour que ça ne colle pas aux hanches (pas très flatteur). Voici le détail:

DSC02546

J’ai du utiliser du tissu d’un autre vieux t-shirt pour ça, vu qu’il n’en restait pas des masses du t-shirt original. Pour cette raison il est conseillé de garder les restes de tissu de ce genre de travail (en général, des manches ou des cols) – ça peut toujours servir.

Ce que j’ai trouvé le plus intéressant dans cette robe est le fait que le bustier est fait à partir des deux manches ouvertes, cousues ensemble et coupées en rectangle, puis rajoutées à la jupe. La robe acquiert ainsi une intéressante taille « empire ».

DSC02565

La robe Superman a été faite a partir de ce tutoriel, du même site. La méthode est à peu près la même, mais une des manches a été coupée en deux triangles pour former le bustier. La couture de la manche a été employé pour la bretelle et la deuxième manche a été transformée en deux goussets pour le bas de la jupe, comme sur la robe précédente.

DSC02566

Aussi, j’ai rajouté un élastique au dos pour qu’il se tienne bien plat contre mon corps (le jersey dont est fait ce t-shirt est assez mou).

Ces robes sont mignonnes comme tout et extrêmement confortables pour toutes les situations – ville, plage, pique-nique. Peut-être pas pour l’Opéra mais on ne peut pas tout vouloir…