La résolution d’un casse-têtes

Par défaut

P1050450

Je retrouve peu à peu mes repères et – heureusement – l’envie de créer. Voici donc ma pièce de retour: un haut asymétrique dessiné selon les instructions de Studio Faró (que je vous ai déjà présenté il n’y a pas longtemps). Ça faisait un moment que je voulais me faire un truc comme ça.

Je suis partie du haut kimono de base expliqué par Winifred Aldrich dans « Fabric, Form & Flat Pattern Cutting » (qui n’est pas mal du tout comme bouquin) et, à partir de là, j’ai dessiné les lignes de construction en suivant les indications d’Anita. Il s’agit d’un patron marrant car il plusieurs des coutures entre le devant et le dos ont été éliminées (par exemple sur les épaules). Puis, bien sur, le côté droit est complètement différent du côté gauche !

P1050456

Quelques conseils pour qui veut essayer de tracer et construire ce patron:

– Mettez beaucoup, beaucoup, beaucoup de repères d’alignement entre les pièces. N’oubliez pas de rajouter aussi des flèches pour indiquer le haut, ainsi que les lignes du milieu dos et devant. Même avec toutes ces précautions, ce sera très ennuyant à monter.

– N’oubliez pas de tracer des angles droits sur les parties qui seront cousues – comme on peut voir sur cette photo, j’ai négligé de le faire et j’ai fini avec une horrible pointe sur l’un des côtés. Rien de très méchant mais bon.

P1050453

– Ne laissez pas de bâtir – même si c’est à la machine avec un point large, comme je l’ai fait – avant de faire la couture définitive entre les pièces. Le même pour les finitions.

P1050443

J’ai d’ailleurs fait celles-ci avec des cols récupérés sur les plusieurs tshirts que j’ai recyclés (plein d’idées sur la catégorie « Recyclage » du blog !). Sur cette photo on voit que j’ai mal calculé mon coup et la couture du col est resté vers le dehors… mais bon, c’est pas horrible et trop la flemme de tout refaire, quoi ! Puis j’ai tout fixé avec ma très-chère double aiguille. En bas j’ai coupé une bande du même tissu utilisé pour la pièce centrale un peu plus court que la mesure de l’ourlet pour que le tshirt tienne bien sur les hanches.

Et voilà le travail!

P1050451

Regardons derrière les rideaux…

Par défaut

Pour ceux qui se demandaient pourquoi j’ai à nouveau arrêté de publier après une glorieuse (et presque inédite) période d’assiduité, voici la raison: je suis à nouveau en deuil car quelqu’un à l’étage au-dessus a un drôle de sens de l’humour. Ça m’a bien affecté et il faut que je retrouve mes repères avant de pouvoir reprendre la couture (ou n’importe quelle autre activité un peu créative, à vrai dire).

Pour ne pas vous laisser dans le vide entretemps, voici un peu d’art: le making-of d’une des pièces (un manteau, mais bien plus que ça) de la collection Printemps/Été 2011 de Christian Dior. Quand je serai grande je veux coudre comme ça.

Des plans pour l’avenir

Par défaut

Coucou,

Vous n’avez pas surement remarqué mais j’ai été absente du blog – et de la couture – pendant un mois chez ma famille. Heureusement que j’ai bien programmé des billets pour cette période, je n’aime pas l’idée de laisser orphelins mes lecteurs comme j’ai déjà fait beaucoup trop de fois…

Bon, là je suis de retour et je voulais partager avec vous quelques-unes de mes idées futures pour des billets. Dites-moi ce que vous en pensez et, surtout, laissez d’autres suggestions dans les commentaires:

– Pour améliorer mes habilités de montage et de rédaction d’instructions, j’ai acheté quelques nouvelles revues de couture (françaises cette fois!). Qu’en diriez-vous d’un pas à pas sur l’interprétation et l’exécution d’un de ces patrons? Avez-vous des préférences? (haut, bas, robe…)

– Un tutoriel sur le montage d’une pochette doublée comme mon Chat Gourmand ou le Sac Rapetou (suggestion de la lectrice Mylen)

– Une compilation de tout ce que j’ai déjà créé en couture et dont je me sers vraiment au jour le jour (car il y a beaucoup de caca aussi…)

– Un pas-à-pas de la création de ma robe Bambou suivant les instructions de Pattern Magic (j’ai déjà toutes les images, reste à écrire l’article)

Quoi d’autre? Je suis à l’écoute !

Appel aux testeurs: le panier parigot pour vélo

Par défaut

Celles qui suivent ma page Facebook auront déjà remarqué une série de photos qui ne se trouvent nulle part sur ce blog, et cela pour une bonne raison: Il s’agit du premier patron que je trouve commercialement viable et que j’ai créé à l’aide de Pattern Workshop. Je parle, bien sur, du pannier Parigot qui s’attache au vélo mais qui se transforme aussi en sac de ville pour simplifier vos pique-niques et le transport du matériel pour vos cours :

P1030700

Ce patron est prêt, il ne manquent que les instructions (qui seront rédigées dans les prochains jours). Il s’agit d’un patron simple à réaliser pour tous les niveaux et, franchement, très pratique pour ceux qui se déplacent souvent à vélo et ne disposent pas d’un panier. Et bien sur il est amovible:

P1030751

J’ai déjà utilisé le mien pour aller à mon cours de gravure (c’est impressionnant le nombre de plaques de bois que j’arrive à mettre dedans !), pour des pique-niques, pour faire des courses et plein d’autres occasions. Des fois je le prends même quand je ne sors pas à vélo, tellement il est spacieux et pratique.

Seriez vous intéressés de le tester ? Envoyez-moi un mot à titesmainscouture@gmail.com pour qu’on discute des détails !

P1030728

Mon bouquin de patronnage préféré (et une robe en biais)

Par défaut

J’ai toujours été une grande consommatrice de bouquins de tous les types et avec la couture et la patronnage, ça ne pourrait pas être différent. Je réserve normalement une partie de mon budget mensuel pour enrichir ma bibliotheque; je passe des heures et des heures sur internet en lisant des critiques et des commentaires pour faire des choix avisés sur mes achats. Ma liste d’envies chez Amazon ne fait que grandir néanmoins ! *

Je préfère aussi acheter ce genre de volume en papier, vu que le travail de création est lui-même très physique (les romans et les livres techniques fonctionnent très bien en format numérique par contre, et j’aime bien voyager avec toute ma bibliothèque)

Mais on a tous des préférences, des ouvrages auxquels on revient très souvent. Mon grand coup de coeur de cette année a été Pattern Cutting, de Dennic Chunman Lo (en anglais, désolée).

pattern-cutting

Il ne s’agit pas simplement d’un livre de patronnage – c’est un vrai cours en moins de 250 pages. Non seulement l’auteur apprend comment tracer ses patrons de base sur mesure – corsage, jupe, robe, pantalon – et comment les modifier, il explique aussi le pourquoi du comment : pourquoi on utilise des pinces, comment décider de leur largeur ou longueur, comment fonctionne une tête de manche et bien plus.

De plus, est extrêmement bien écrit et se lit comme un roman – je l’ai entièrement lu dans mon lit pendant plusieurs soirs avant de dormir. Et ça donne envie de se mettre au travail !

Je l’ai ainsi utilisé pour mes patrons de base – non seulement pour moi mais aussi ceux que je transforme et décline en plusieurs tailles pour les partager – et j’ai essayé également une des plusieurs suggestions de création données à la fin : La robe tube en biais, dont le patron ressemble à ça :

bias tube

 

Dessiné, bien sur, sur Illustrator, grâce à Pattern Workshop !

Et voici ce que ça donne à peu près :

P1050259

 

Une robe avec une seule couture (plus les finitions, que j’ai du inventer moi-même – pas beaucoup d’informations de montage sur ce bouquin), faite en spirale, de manière que ça tombe parfaitement sur le corps, suivant ses formes, sans besoin d’aucune pince – voici le miracle du biais!

P1050256

Les photos sur le mannequin ne lui font pas justice car elles ne montrent pas le joli effet que l’ourlet roulé fait sur les genoux – un effet « sirène ». Quand j’aurai un peu de temps je veux bien décliner cette robe en plusieurs longueurs et avec différentes encolures – le patron est hyper simple mais ça permet un nombre de variations presque infini !

Je recommande donc vivement ce livre et, pour celles qui ne lisent pas l’anglais, faites savoir aux maisons d’édition françaises ce qu’elles sont en train de rater – il faut donner du boulot aux traducteurs de ce monde _o/

Quels sont vos livres préférés en couture et patronnage? Que me recommanderiez-vous pour enrichir encore plus ma liste d’envies?

 

* Aux intéressés à faire un petit cadeau à mes petites mains, il suffit de m’écrire un mot pour avoir la liste 😛

À la recherche de la perfection… la robe chinée !

Par défaut

Malgré tout mon intérêt par la couture et, surtout, le patronnage, il faut admettre que je laisse encore beaucoup à désirer dans ce qui concerne le montage et les finitions des vêtements. Il se peut que je n’ai pas encore trouvé les cours/livres/sites parfaits pour l’apprendre, mais j’ai l’impression que ces informations arrivent toujours en miettes (genre: « comment coudre une manche »; « comment faire un ourlet roulé »; « comment monter un pied de col »), mais il n’y a jamais une vision d’ensemble (je l’ai bien senti quand j’ai essayé, il n’y a pas longtemps, de me faire un chemisier sur mesure – le patron était parfait, mais j’ai été incapable de bien le monter et j’ai fini par perdre le tissu et le temps…)

C’est pour ça que ça me fait plaisir quand je vais chez un fripier, un marché aux puces ou un vide-grenier et que j’arrive à trouver des vrais trésors du fait-main comme cette robe là:

P1030170

Qui en plus était à ma taille ! Pour vous prouver de la perfection de son montage, voici quelques images choisies :

P1030167

 

La partie supérieure est entièrement doublée – ce qui la raffermit sur le corps – et les coutures sont soigneusement finies par des zig-zags faits à la machine (vous remarquerez que la personne ne possédait pas de surjetteuse, et donc que ce n’est pas une excuse pour ne pas bien faire son travail !).

 

 

P1030166

 

Un ruban de gros-grain a été attaché à la taille – il permet de maintenir la forme de la robe et de l’empêcher de glisser vers le haut ou vers le bas. C’est un détail d’haute couture ça, et ce n’est pas le seul…

P1030165

Car ces attaches pour tenir en place les bretelles du soutien-gorge valent aussi de l’or. Un si petit détail, mais qui fait toute la différence.

P1030161

De plus, le tiers inférieur de la robe a été doublé et molletonné, ce qui lui donne du poids et crée l’effet corolle vu sur la photo en haut du billet. Voici ce que ça donne sur le dedans :

P1030162

 

Oui, la personne a eu le soin de faire le molletonnage (est-ce un vrai mot ?) en suivant les contours des dessins du tissu. Ça c’est de l’amour ! Et la doublure elle-même a été cousue à la main de façon à être invisible sur l’endroit.

Bref, un bien beau boulot ; bravo au créateur/trice. Je ne saurai probablement jamais qui c’était et si c’était un patron créé par cette personne ou publié dans une revue, comment il a été construit et d’où viennent les merveilleux détails de construction – ni pourquoi il était vendu à 10e chez un fripier du Marais.

Moi je sais que je ne suis pas proche de me séparer de cette robe, d’autant plus que je m’en suis appropriée à ma façon : La trouvant trop longue, j’ai sacrifié le tiers final (mais je l’ai gardé pour en faire autre chose) et refait l’ourlet avec du biais dans le même ton de rose des détails.


P1050264

 

P1050266

Et maintenant je porte ma belle robe partout !

Avez-vous déjà trouvé des trésors dans des lieux inattendus, même s’il a fallu faire des modifications ? Oú achetez-vous vos vêtements d’habitude ?

Des patrons qui sont aussi des casse-têtes !

Par défaut

Ceux et celles qui, comme moi, sont passionnés par les défis posés par des patrons qui sortent un peu du basique – Pattern Magic en étant l’exemple extrême – vont se réjouir avec cette découverte que j’ai faite récemment: les Pattern Puzzles de Studio Faro !

Alors, c’est quoi un « Pattern Puzzle » ? Très simple (ou, plutôt, très compliqué) : quand on suit la page Facebook de Studio Faro – un studio/école australien de patronnage – on est gratifié, tous les samedis, par une image à peu près comme ça :

faro01

Le défi c’est de deviner qu’est-ce que ces pièces représentent une fois qu’elles sont coupées dans un tissu et montées… et à chaque fois je suis impressionnée car les autres followers de la page sont vraiment forts, ils arrivent presque toujours à décrire la pièce au détail près avant que la réponse soit dévoilée le dimanche !

Pour pas vous gâcher le plaisir de deviner vous aussi je mettrai la solution après le saut…

Lire la suite

« Pattern Workshop » en promo jusqu’à lundi !

Par défaut

Aux intéressés par ce fantastique cours de patronnage numérique, une bonne nouvelle: ce weekend, vous pouvez vous inscrire à Pattern Workshop avec une réduction de $20 jusqu’à lundi 1er septembre 2014 à minuit (c’est la fête du travail aux États-Unis) avec le code LABORDAY20.

Encore une fois, je ne peux que trop recommander ce cours (et pour le contenu, c’est vraiment, vraiment pas cher).

 

pattern-workshop-300x300-blue

 

 

Jusqu’ici il m’a permis de numériser ou de redessiner en plus exact tous mes patrons de base et, ce qui est plus important, de les manipuler comme je veux pour créer des vêtements et des accessoires entièrement nouveaux sans sortir le rouleau de papier… la table n’est nécessaire que pour construire les toiles!

 

chemisier

Un premier essai de chemisier…

manip

Et une manipulation plus complexe basée sur Pattern Magic ! Tout ça a été 100% créé sur l’écran par mes petites mains. Qu’attendez-vous?

Veste « Brésilité secrète »

Par défaut

J’avais parlé il y a quelques mois d’un patron de veste Vogue que j’avais acheté. Bon, je suis heureuse de finalement pouvoir vous la présenter complètement terminée:

P1050210

(pas repassée car THIS IS SPARTA)

Oui, elle ne ressemble pas tellement à la photo de l’enveloppe. Voici une image pour vous rafraichir la mémoire:

P1050231

 

Je ne gaspillerai donc pas votre temps précieux pour parler du patron (classé « très facile » et qui l’est vraiment) et je ne parlerai que des modifications.

D’abord, j’ai décidé de la doubler. Le tissu suggéré était la polaire, et même si c’est tout doux je ne voulais pas un truc en une seule couche. J’ai trouvé ce lainage chez Toto, ainsi que le MERVEILLEUX tissu de la doublure (que vous verrez un peu plus bas).

Ensuite, je n’aimais pas l’encolure originale, qui remontait sur le cou. Personnellement, je déteste ça, d’autant plus que je suis allergique à la laine, une raison de plus de la changer. J’ai profité du fait que les cols claudine sont à la mode (et qu’ils sont très simple à dessiner et à construire) pour descendre l’encolure originale et la remplacer par ça.

P1050214

Puis, bien sur, la longueur; en effet, ce manteau était déjà « prêt » en février mais dans la version « longue » suggérée par le patron; or, cette version m’arrivait pile sur la partie des hanches/cuisses qu’il fallait pour me faire paraitre une bouteille d’Orangina. Du coup je me suis armée de courage et j’ai coupé à une hauteur plus praticable.

J’ai également fait des ajustements mineurs sur le patron, par exemple pour affiner la taille, mais le principal c’est ça.

J’ai baptisé cette robe « brésilité secrète » car en allant chez Toto j’ai découvert ce MERVEILLEUX tissu dans la pile de coupons vendus au poids:

P1020426

(pas repassé non plus car JE SUIS HERCULE).

Pour ceux qui ne connaissent pas, les deux individus sont le premier empereur du Brésil dans le XIX siècle (D. Pedro I) et sa femme; on voit le drapeau impérial et plein de symboles du Brésil-colonie (raras, esclaves, bananiers, paysages de Rio) et du Portugal (carrelages, couronne). Je n’ai pas encore saisi ce que veut dire « Blue Man » mais je pense que ça viendra.

Donc cette veste « sérieuse » ressemble à ça quand on l’ouvre:

P1050215(malheureusement les bananiers ont été coupés quand j’ai raccourci la veste…)

et l’intérieur est comme ça:

P1050225

 

J’ai choisi de faire les manches en blanc avec des poignets coloriés car je n’avais qu’un tout petit morceau de tissu et de toute façon la doublure n’est pas visible aux manches.

Au début j’avais créé des poches dans la couture (autre grande modification par rapport au patron originel) mais elles ont été perdues lors de la coupe; du coup j’ai fait des poches appliquées rondes comme suggéré par M. Vogue, sauf que je les ai doublées pour suggérer ce qu’il y a à l’intérieur de la veste:

P1050213

Une rara rouge

 

P1050212Dona Leopoldina, IMPERATRICE DU BRÉSIL!!!

En somme, tout ce que j’ai utilisé du patron originel c’étaient les épaules, les emmanchures et les manches… ça tombe bien car c’est le plus compliqué à dessiner/ajuster soi-même!

Avez-vous déjà modifié radicalement des patrons du commerce? Ça s’est bien passé?

Et une autre petite photo pour la route:

P1050223

 

 

Tutoriel – la robe la plus simple du monde avec 2 t-shirts

Par défaut

P1040973

 

Le weekend dernier a été vachement productif grâce à mon nouvel espace de travail (yay!). J’ai ainsi deux nouvelles realisations dans mon garde-robe: le Bow-Tie Bikini et cette Robe à Deux Tshirts (Double T-Shirt Dress) basée sur une série d’images vues sur Flickr. Elle est tellement cool et – même – élégante qu’il est difficile à croire qu’il faut couper un minimum et coudre presque rien (trois coutures seulement!). J’ai déjà découvert au moins quatre manieres différentes de la porter et je suis sure qu’il y en a plus.

Et elle a des poches en plus!

P1040965

(désolée des photos caca, j’ai du les faire moi-même).

Voici donc comment procéder…

Lire la suite